Pourquoi investir pour votre enfant est une bonne idée

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Une enveloppe pour le Nouvel An. Une poignée d’argent de poche pour récompenser cet excellent bulletin scolaire… À chaque parent sa façon de donner un petit extra aux enfants. Outre ces cadeaux ponctuels, les parents optent souvent pour un ordre permanent sur un livret d’épargne. Tout comme le faisaient leurs parents lorsqu’ils étaient eux-mêmes enfants.

Ainsi, le livret d’épargne est un peu comme la compote de pommes : un classique prévu pour beaucoup d’enfants dès leur plus jeune âge. Jadis, c’était la logique même. Certaines années, le taux d’un compte d’épargne dépassait largement les 5 %. Grâce aux intérêts composés, qu’Albert Einstein qualifiait de huitième merveille du monde, les enfants pouvaient bénéficier d’un beau capital de départ.

Mais c’était avant. Cela fait déjà plusieurs années que la plupart des livrets d’épargne belges rapportent à peine 0,11 %. Et comme chez nous, l’inflation tourne actuellement autour des 2 %, l’épargne perd même une bonne partie de sa valeur. Dès lors, tandis que vous payez cette nouvelle flûte, cette crêpe sur la digue et ce billet pour le concert de Shawn Mendes en moyenne 2 % plus cher chaque année, vos économies progressent beaucoup plus lentement.

Les taux d’intérêt remonteront-ils un jour ? Peut-être. Remonteront-ils cette année ? Non. Remonteront-ils l’année prochaine ? Pas davantage. Avec la politique de faible taux d’intérêt de la Banque centrale européenne et la croissance modérée en Europe, une amélioration dans les années à venir est très peu probable.

Dès lors, si vous recherchez une croissance potentiellement plus rapide des économies réservées à vos enfants, vous devez vous tourner vers d’autres solutions. Mettre de l’argent de côté à temps pour pouvoir bénéficier d’un retour sur investissement pendant que les taux sont historiquement faibles, tel est le mot d’ordre. Mais comment ? Car s’il est vrai que les investissements promettent un rendement potentiellement plus élevé, ils comportent également des risques. Les enfants et les risques : ce n’est pas une combinaison qui fait envie. C’est pourquoi de nombreux parents sont réticents. Pourtant, il existe une solution qui limite les risques tout en permettant de réaliser un rendement appréciable : l’investissement périodique, comme avec un KEYPLAN.

Avec une telle formule, vous diversifiez régulièrement et périodiquement vos investissements – et donc aussi les risques. Car bien qu’il soit plus risqué d’investir que d’épargner, vous disposez d’un atout important : un horizon d’investissement à long terme. Autrement dit, le temps est de votre côté. Quand vous investissez, le but n’est après tout pas de spéculer à court terme, mais d’obtenir un rendement à long terme. Et vous pouvez facilement prévoir un horizon d’investissement de 10 ans, voire de 20 ans pour votre enfant. C’est largement suffisant pour compenser les éventuels ralentissements boursiers. Car bien qu’à court terme, les marchés connaissent des hauts et des bas, à long terme, les résultats sont relativement prévisibles. Malgré toutes les crises des 100 dernières années, de la Grande Dépression à la crise des subprimes, à long terme, une tendance haussière se dégage clairement.

En outre, en investissant régulièrement avec des versements périodiques, vous évitez qu’un seul moment d’achat mal choisi n’affecte votre rendement pendant des années. Avec un KEYPLAN, vous définissez vous-même la fréquence de vos achats (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels) et le montant que vous souhaitez y consacrer (à partir de 25 euros par an). Ainsi, vous investissez pas à pas tout en répartissant les risques dans le temps. Il est cependant important de maintenir un rythme régulier, même si le marché se porte moins bien, car c’est souvent à ce moment-là qu’il y a le plus d’opportunités.

Une fois que vous avez fixé la fréquence et le montant de vos investissements, il reste bien entendu une question essentielle à aborder : dans quoi investir ? Inutile d’éplucher chaque jour le Wall Street Journal. En souscrivant un plan d’investissement périodique, vous investissez dans des fonds (un « panier » avec des dizaines d’actions et/ou d’obligations) gérés par des professionnels. Un KEYPLAN vous permet d’opter pour un plan d’investissement prudent, équilibré ou audacieux. Vous pouvez aussi composer votre propre plan à partir d’une sélection de 40 fonds. Avec un plan audacieux, les risques sont plus élevés, mais le rendement l’est aussi. Avec un plan prudent, c’est l’inverse.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.