Famille recomposée : tirelire commune ou séparée?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Famille Mosaïque, famille fusion, famille Mikado, famille plus ou famille patchwork? Aujourd'hui, environ une famille sur dix en Belgique est recomposée. Une telle famille peut enrichir ceux qui en font partie. Mais cela peut aussi provoquer des tensions sur qui assume quel rôle et quelles tâches dans le nouveau ménage. Dans une famille recomposée, personne ne commence avec une feuille blanche. Chacun apporte son propre bagage, ses propres habitudes, sa propre vision de l'éducation et ses attentes personnelles.

Une grande partie des relations et des mariages sont confrontés à des conflits liés à l’argent. Souvent parce que les couples supposent que tout «viendra naturellement». Les familles recomposées peuvent être vulnérables à cela. Surtout si l'un des partenaires a déjà eu de mauvaises expériences dans une relation précédente et est défensif - ou tout simplement très offensif - lorsque la question de l’argent est abordée.

Les mariages dans le futur

Il est important de discuter du thème à un moment calme. Avez-vous peur d'évoquer le sujet ? Prenez en compte que parler d'argent est un moyen de montrer votre engagement et votre confiance dans l'avenir. N'ayez pas peur d'être vulnérable et de partager vos expériences passées négatives. Cela favorise la compréhension mutuelle. De cette façon, votre partenaire peut mieux estimer pourquoi vous êtes ou non derrière une certaine décision.

La parole est d’or

Avant de décider de créer ou non un compte commun, il est utile de détailler tous les revenus et les dépenses (prévus). De cette façon, vous pouvez déjà découvrir d'éventuelles surprises. Votre partenaire achète-t-il régulièrement des vêtements de marque pour «son» enfant ? Avez-vous plus de frais de voyage que votre partenaire? "Votre" enfant vit-il de façon permanente chez vous ? … Cela peut sembler banal à première vue : discutez-en ouvertement, afin d'avoir des accords clairs sur les revenus et les dépenses qui resteront personnels et ceux qui deviendront communs. Et aussi quelles décisions financières vous pouvez prendre de manière autonome et lesquelles doivent être prises en en concertation avec votre partenaire.

Quelles sont les options pour vos comptes ?

  • Chacun un compte séparé

    Avec cette solution, vous conservez tous deux une autonomie complète. Pour les dépenses communes, un accord ou une clé de répartition peut être appliqué (selon le niveau de revenu, le nombre d'enfants, etc.). Par exemple, un partenaire paie le loyer mensuel, tandis que l'autre prend en charge les factures, Internet, les assurances et les frais de voiture.
  • Uniquement un compte joint

    Dans ce cas, vous choisissez tous les deux de gérer les comptes ensemble. Vous apportez les ressources personnelles dans un pot commun, avec lequel tout est géré.Une variante est le modèle d'argent de poche. L'un des partenaires gère le compte conjoint, l'autre partenaire recevant, par exemple, un budget mensuel pour les dépenses personnelles. Cela nécessite naturellement un haut degré de confiance.
  • Un compte propre chacun et un compte commun

    La plupart des familles optent pour cette solution. Chacun tient son propre compte et, en plus, il y a une tirelire commune régulièrement utilisée. Vous pouvez mettre en place une distribution 50/50, ou avec un rapport différent. Si votre partenaire gagne 30% de plus que vous, il semble plus juste d'utiliser une clé de distribution différente. Le nombre d'enfants de chaque partenaire, leur âge et ceux qui s'occupent le plus des enfants et du ménage peuvent également être inclus dans la clé de répartition.

Enfin: peu importe la solution que vous prenez, il n'y a pas de "meilleur" choix. Il est surtout important que vous et votre famille vous sentiez à l’aise.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.