Achat sur des sites de seconde main, évitez les arnaques…

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Qui n’a pas déjà  vu une bonne affaire sur un site de seconde main, a effectué le paiement et puis, n’a jamais reçu son achat.

Certains d'entre vous ont été victimes d'escroqueries sur des sites de seconde main ou d’enchères. La revente de vêtements, de meubles,… pour économiser ou pour des raisons écologiques, connaît un succès croissant. Même si ces sites - et ils sont nombreux - sont pratiques pour acheter des produits à moindre coût et facilement, il faut prendre ses précautions. Voici quelques conseils pour éviter les arnaques.

Comparer avant tout

Vous êtes à la recherche d’un nouvel appareil photo aussi performant qu’un professionnel, mais les prix en magasin vous rebutent. Vous allez alors repérer ce qu’il y a sur les sites de vente entre particuliers. Et là, vous tombez sur l’appareil de vos rêves, moitié moins chers que le prix de base et quasi neuf.

La première règle est toujours de comparer les produits du même type et faire une moyenne des prix. Si le produit que vous avez trouvé est nettement moins cher que les autres similaires, il y a des questions à se poser. Analysez bien les photos, les caractéristiques : s’il y des défauts techniques repris dans le descriptif ou si les photos montrent un produit abîmé.

Vous êtes satisfait de ce que vous voyez ? On passe à l’étape suivante.

Prendre contact avec le vendeur

Le premier contact avec le vendeur est primordial.  Premièrement, privilégiez un vendeur (ou un acheteur) proche géographiquement et évitez ceux qui se trouvent à l’étranger. Ainsi, cela vous permettra des déplacements plus courts ou des coûts des livraisons moindres. Vous aurez aussi plus de chances de rencontrer le vendeur en personne.

Deuxièmement, une attention sur les informations du vendeur (son numéro de téléphone, son lieu d’habitation, s’il vend d’autres choses sur le site, …) permet de vérifier l’authenticité du profil et sa bonne foi. Le mieux est également d’avoir un contact téléphonique et de ne pas se contenter de l’e-mail.

Enfin, si les doutes persistent, il existe une technique très simple : introduire les coordonnées du vendeur dans un moteur de recherche. Les escrocs sont rarement à leur premier coup d’essai et, si vous êtes confronté à ce type d’individu, il aura déjà été signalé sur des sites ou des forums.

Le paiement et la livraison

Il faut maintenant se mettre d’accord sur les procédures de paiement et de livraison. Même si l’on vous demande un acompte, vous êtes en droit de demander de voir le produit par vous-même.

Les transferts par virement permettent de garder une preuve. Si vous vous êtes arrangé avec le vendeur pour payer en liquide, faites-le toujours en direct et non par envoi postal. Il y aussi la solution du transfert en ligne, mais là aussi la prudence doit être de mise. Dans ce cas-là, si le vendeur vous envoie un lien pour effectuer le paiement, analysez si l’adresse est correcte.

Nous vous conseillons de rencontrer la personne dans un lieu public pour la transaction.

Si, malgré toutes vos précautions, vous vous rendez compte que vous avez été victime d’une arnaque, allez directement à la police et prévenez le site web.

A retenir :

Plus c’est beau, plus il faut se méfier…

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.