Qu’en est-il de la richesse des Belges ?

230904 thierry ternier koen ingelbrecht 082

Professor Koen Inghelbrecht

Professeur Université de Gand

Avec ce premier rapport sur le patrimoine des Belges, nous en fournissons un instantané détaillé et scientifique – que ce soit en liquidités et en épargne, en maisons et autres biens immobiliers,en actions, mais aussi en autres actifs tels que les voitures, les oeuvres d’art et les cryptomonnaies, et en tenant compte les dettes telles que les prêts hypothécaires.

Nous avons ainsi pu découvrir de nombreux secrets concernant le portefeuille des ménages belges. Dans l’ensemble, on peut parler d’une bonne nouvelle : par rapport aux autres pays européens, la richesse en Belgique semble être nettement plus élevée. En 2021, le patrimoine médian des ménages des pays de la zone euro s’élevait à 123 500 euros, alors qu’il était presque deux fois plus élevé en Belgique.

En revanche, au cours des deux dernières années, les ménages belges ont dû sacrifier leur pouvoir d’achat : le patrimoine n’a augmenté que de 2,8 %, ce qui est nettement inférieur à l’inflation sur la même période (9,6 % en 2022 et 4,1 % en 2023*).

Par ailleurs, nous avons également vu se confirmer certains stéréotypes sur les Belges :

  • Oui, le Belge a une brique dans le ventre : plus de la moitié du patrimoine est consacré à la maison familiale. Au total, l’immobilier en représente même 83 %.
  • Et oui, le Belge est fier de son compte d’épargne : près de 10 % de son patrimoine s’y trouve.

En ce qui concerne les 1 % les plus riches, nous avons découvert qu’ils doivent leur richesse principalement aux sociétés et à l’immobilier. Et qu’il faut un patrimoine minimum de 4,7 millions d’euros pour que votre ménage soit considéré comme faisant partie de cette catégorie.

Enfin, nous avons également étudié l’évolution du patrimoine en cours de vie. Comme l’indique le modèle du cycle de vie de Modigliani dans la littérature académique, les ménages accumulent de la richesse tout au long de leur carrière. Celle-ci atteint son apogée à l’âge de la retraite et commence à décliner après celle-ci – simultanément à une baisse des revenus - lorsqu’elle est « grignotée » pendant la vieillesse, y compris dans les maisons de retraite.

Ces connaissances nous fournissent une bonne base de départ pour les prochains rapports, dans lesquels nous espérons aller encore plus loin dans le détail et observer les évolutions d’année en année.

*NBB.Stat. (2024). Inflation and harmonised consumer price index (HICP) [Dataset]. Consulté de https://stat.nbb.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser