Qu’est-ce que l’analyse technique et en quoi consiste-t-elle ?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

L’analyse technique évalue une action à l’aide de données (surtout les volumes et les prix négociés) afin d'élaborer des modèles.

Tandis que l'analyse fondamentale tente de déterminer la valeur intrinsèque d’une action, l’analyse technique vise à donner un aperçu de l'évolution future du cours d’une action.

L’analyse technique tente donc de prédire les performances en analysant les modèles sur la base des performances passées (récentes). Les évolutions des modèles peuvent également annoncer une correction ou une opportunité d’achat.

Tout comme les prévisions météorologiques, l’analyse technique ne permet pas de faire des prévisions correctes à 100 % pour l’avenir. Au lieu de cela, l’analyse technique peut aider à anticiper l’évolution probable du cours.

On peut non seulement appliquer l’analyse technique aux actions, mais aussi à tous les produits négociables (indices, futures, paires de devises...) dont le prix est influencé par l’offre et la demande.

Les analyses peuvent être basées sur des données intraday (1 minute, 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes, 30 minutes ou heure), quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles. C’est pourquoi les investisseurs utilisent principalement l’analyse technique pour le commerce à court terme, c’est-à-dire pour acheter et vendre rapidement des actions.

Quand faut-il (éviter d')utiliser l’analyse technique ?

L’analyse technique ne fonctionne que si le prix d’une action est influencé par une offre et une demande suffisantes. Si de nombreuses autres forces sont en jeu, l’analyse technique a moins de sens. L’analyse technique a moins de sens dans les situations suivantes :

  • Faible négociabilité (liquidité)Les actions fortement négociées ont la préférence sur les actions pour lesquelles l’offre et la demande sont limitées. S’il y a peu d’acheteurs et de vendeurs, le prix de l’action risque de fluctuer fortement en raison de différences importantes entre le prix demandé et le prix offert. Les actions fortement négociées avec un faible spread se prêtent donc mieux à l’analyse technique.
  • Variations de prix artificiellesLe versement d’un dividende et la scission d’actions peuvent influencer fortement le graphique de cours. Même si ceci ne constitue pas, en principe, une différence pour la valeur intrinsèque d’une action, un tel événement peut fortement influencer le graphique du cours et compliquer l’analyse technique.
  • Nouvelles extraordinairesUne reprise, un incendie d’entreprise, la démission du CEO, un attentat... lorsque le cours d’une action est influencé par de puissants facteurs externes, il faut attendre un retour au calme du graphique.

Comment procéder à l’analyse technique ?

Les principes d’analyse technique sont universellement applicables à l’aide du même contexte théorique. Il est possible d'appliquer des principes techniques tels que le soutien (support) et la résistance (resistance) à chaque graphique. Pourtant, l’analyse technique est loin d’être simple. Elle nécessite beaucoup de travail d’étude et de temps.

Généralement, on commence par une analyse top-down. Celle-ci commence par une analyse approfondie du marché, elle se concentre sur les secteurs pour enfin procéder à une analyse des actions individuelles.

  • > Analyse de marché d’indices importants, tels que stoxx Europe 600, S&P 500, Nasdaq et Nikkei 225. et NYSE Composite.
  • > Analyse sectorielle pour séparer les secteurs les plus forts des secteurs les plus faibles sur le marché plus large.
  • > Analyse des actions individuelles afin d’identifier les actions présentant le plus grand potentiel.

Analyse technique d’une action : les bases

• Les différents indicateurs

  • 1. Indicateurs de tendanceLa première étape consiste à déterminer la tendance générale. Vous pouvez l'illustrer à l’aide de lignes. Une tendance est à la hausse tant que le cours reste au-dessus de la ligne de tendance à la hausse ou d’une certaine moyenne mobile.Les zones de congestion (le cours évolue à peine dans la fourchette de négociation étroite inférieure) et les précédents records à la baisse au-dessous du prix actuel marquent généralement les niveaux de soutien. Une percée sous un tel niveau peut être considérée comme bearish et peut nuire à la tendance générale.Les zones de congestion (le cours évolue à peine dans la fourchette de négociation étroite supérieure) et les sommets antérieurs au-dessus du prix actuel marquent les niveaux de résistance. Une percée au-dessus de la résistance peut être considérée comme bullish et positive pour la tendance générale.Il existe différents indicateurs de tendance. L’un des plus utilisés est la Moving Average Coverance/Divergence (MACD). Lorsque les moyennes à court terme sont supérieures aux moyennes à long terme, cela indique un momentum positif. Le MACD indique également quand le sens de la tendance change.
  • 2. Indicateurs de tradingL’un des indicateurs de trading les plus utilisés est le RSI (Relative Strength Index). Il est généralement utilisé pour aider les investisseurs à identifier le momentum, les conditions de marché et les signaux d’avertissement. Le RSI est exprimé par un chiffre compris entre 0 et 100. Un RSI proche de 70 est souvent considéré comme overbought (vendre), tandis qu’un RSI à 30 ou proche de 30 est souvent considéré comme oversold (acheter).<:p>
  • 3. Indicateurs d’activitéCe groupe d’indicateurs détermine à quel point les volumes négociés déterminent la tendance du cours. Le On Balance Volume (OBV) en est un exemple. Cet indicateur indique le total combiné du volume d’achat et de vente. Une succession de pics et de creux indique une forte tendance. Un OBV lissé indique un manque de tendance.La dernière étape consiste à résumer les indicateurs utilisés. On obtient ainsi la force et le stade de la tendance, le rapport risque-rendement lors d’un achat et le niveau potentiel d’entrée ou de sortie.

• Candlesticks

Candlestick charting est la méthode la plus utilisée pour afficher des mouvements sur un graphique. Un candlestick se compose d’une action de prix pendant une période déterminée pour chaque plage horaire (1 minute, 5 minutes, une heure, une journée...).

Le point le plus élevé d’un candlestick (la « mèche ») indique le prix le plus élevé auquel l’action a été négociée pendant cette période, et le point le plus bas (la « mèche » du dessous) indique le prix le plus bas pendant cette période. Le corps d’un candlestick (la « partie épaisse ») indique les prix d’ouverture et de fermeture pour la période. Si le candlestick est vert, cela indique que le cours de clôture (haut du candlestick) était supérieur au cours d’ouverture (bas du candlestick). Si un candlestick est rouge, le cours d’ouverture était supérieur au cours de clôture.

Les couleurs utilisées peuvent varier d’une plateforme à l’autre. Quelles que soient les couleurs utilisées, elles offrent une manière simple de déterminer en un coup d'œil si le cours a clôturé à un niveau plus haut ou plus bas à la fin d’une période donnée. L’analyse technique basée sur un graphique de type candlestick est souvent plus facile qu’avec un graphique en barres standard car il offre davantage d’indications visuelles et de modèles.

• Les modèles

Des modèles typiques peuvent parfois se dessiner en examinant les lignes de cours de près. Ceux-ci peuvent inciter les investisseurs à agir. Il existe de nombreux modèles : drapeaux, coins, diamants, etc. Certains modèles indiquent le retournement d’une tendance, d’autres la poursuite d’une tendance. Vous trouverez ici les plus connus :

  • 1. Figure en épaule-tête-épauleUn schéma en épaule-tête-épaule indique la fin d’une tendance haussière. Ce modèle se compose de trois sommets : deux épaules (S) avec, au centre, un sommet plus haut, la tête (H). Les sommets sont construits à partir d’une ligne de soutien, également appelée ligne de cou. Si le modèle est arrondi, le cours descend sous la ligne du cou.
  • 2. Figure en épaule-tête-épaule inverséeTous les modèles existent également en version inversée. Un schéma en épaule-tête-épaule inversé signale la fin d’une tendance baissière.
  • 3. Double sommet ou MUn double sommet peut indiquer la fin d’une tendance haussière.
  • 4. Double creux ou WCelui-ci peut apparaître à la fin d’une tendance baissière.
  • 5. Triangle ascendant, descendant et simpleContrairement aux schémas ci-dessus, les triangles indiquent généralement la continuité d’une tendance déterminée. Un triangle ascendant signale une tendance haussière, un triangle descendant une tendance baissière et un triangle simple s'inscrit généralement dans la tendance précédente.
  • 6. RectangleUn rectangle est également ce que l’on appelle une figure de continuation. Ce schéma peut indiquer que le cours se déplacera latéralement entre un plafond et un sol.

À vous de jouer !

Vous trouverez des outils d’analyse technique sur keytradebank.be. Connectez-vous sur keytradebank.be, recherchez l’action, puis sélectionnez l’onglet analyse technique.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.