L’âge d’or ? Pourquoi faut-il investir (ou non) dans l’or

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

L’or constitue-t-il un investissement judicieux ?

Aperçu des avantages et des inconvénients :

+ Valeur refuge : l’or est souvent considéré comme une « valeur refuge » en période d'incertitudes économiques et politiques. En période de dévaluation ou de tensions géopolitiques, l’or peut conserver, voire augmenter sa valeur. Certains investisseurs le choisissent aussi parce qu’ils ont des doutes quant à la robustesse de notre système financier ; ce n’est pas un hasard si l’or a servi de moyen de paiement pendant des milliers d’années.

+ Placement liquide : comme l’or aura (probablement) toujours de la valeur, il y aura toujours une offre et une demande. Quiconque veut se débarrasser rapidement de son stock d’or trouvera toujours des acheteurs.

+ Couverture contre l’inflation : historiquement, l’or conserve sa valeur en période d’inflation. Il est considéré comme un bon moyen de maintenir le pouvoir d’achat, contrairement au cash qui peut en perdre. L’or n’est pas inépuisable : il ne pousse pas sur les arbres et on ne peut pas l’imprimer. Trouver de nouvelles mines d’or demande beaucoup de temps et d’investissements. Le marché ne sera donc pas submergé par de nouveaux stocks. De par sa rareté, l’or offre donc une protection contre l’inflation.

+ Diversification : l’or peut servir d’instrument de diversification dans un portefeuille d’investissement. Il présente souvent une corrélation faible ou négative avec des actifs traditionnels tels que les actions et les obligations, ce qui peut aider à réduire le risque global du portefeuille.

+ Pas de risque de crédit : comme matière première physique, l’or ne présente pas de risque de crédit, contrairement aux obligations. En d’autres termes, l’or ne peut pas faire faillite, les entreprises oui.

- Pas de rendement : l’or ne génère pas d’intérêts, de coupons, de dividendes, ni de cash-flow. Son rendement dépend entièrement de l’augmentation de sa valeur. Contrairement aux actions, par exemple, il ne génère pas de nouvelle valeur, il s’agit plutôt d’un « stockage » de valeur.

- Stockage et assurance : l’or physique nécessite un stockage et une assurance sécurisés, ce qui entraîne des coûts supplémentaires.

- Volatilité : le prix de l’or, influencé par des événements mondiaux, des spéculations et des fluctuations des devises, peut être volatil. Par exemple, le prix de l’or a chuté d’environ 20 % fin 2020 lorsque le monde a commencé à se remettre du choc économique causé par la pandémie.

- Sous-performance en matière de croissance économique : en période de forte croissance économique, l’or a tendance à sous-performer par rapport aux autres classes d’actifs. - Le prix de l’or est généralement exprimé en USD : en tant qu’investisseur belge, vous devez donc tenir compte d’un risque de change. Outre le risque de diminution du prix de l’or, cet effet peut également être renforcé par les fluctuations des taux de change (l’inverse est vrai aussi, bien entendu).

Pourquoi le prix de l’or a-t-il grimpé ces derniers mois ?

Avec une hausse des prix de plus de 10 %, l’or a fait un come-back remarquable en 2023. Plusieurs causes ont été à l’origine du regain d’éclat du métal précieux. Tout d’abord, le monde a connu à quelques incertitudes en 2023, ce qui a contraint plusieurs banques centrales à acheter de l’or en plus. En effet, l’or est considéré comme une valeur refuge en ces temps de tension nerveuse. Les chiffres du World Gold Council montrent que les banques centrales n’ont jamais acheté autant d’or (environ 800 tonnes) qu’au cours des neuf premiers mois de 2023.

C’est surtout après l’éclatement du conflit entre Israël et le Hamas que le métal précieux a fortement gagné en popularité. Bien qu'il soit rapidement apparu que ce conflit n’enflammerait pas tout le Moyen-Orient, le prix de l’or a même atteint un nouveau record dans les mois qui ont suivi. Cette fois-ci, la fièvre a été ravivée par l’affaiblissement du dollar américain, une baisse du rendement des obligations d’État américaines et la prévision que la Federal Reserve réduira son taux directeur plus rapidement que prévu en 2024. C’est vrai : comme il ne génère pas d’intérêts, l’or devient attractif par rapport aux obligations en cas de baisse des taux. Une baisse de l’USD est également bénéfique pour le prix de l’or, car celui-ci devient moins cher pour les acheteurs en dehors des États-Unis (l’or est principalement négocié en dollar américain). Le fait que la plupart des Indiens se marient entre novembre et février explique aussi pourquoi le prix de l’or monte en flèche. La demande en or – pas seulement pour les bagues de mariage – est plus élevée à ce moment-là. L’Inde est d’ailleurs, avec la Chine, le plus gros acheteur de bijoux, de pièces et de lingots d’or.

Y a-t-il encore du potentiel haussier ?

Avec les prix de l’or qui ont atteint des sommets ces derniers temps, les investisseurs sont en droit de se poser la question : est-ce encore le bon moment pour se lancer ? En ce moment (décembre 2023), la plupart des analystes sont bullish vis-à-vis de l’or ; en d’autres termes, ils pensent que le prix de l’or va encore augmenter et atteindre de nouveaux sommets. Les attentes peuvent évidemment changer rapidement et on n’est jamais à l’abri d’une surprise qui fera baisser le prix.

La valeur de l’or dépendra en grande partie de vos objectifs. Considérez-vous l’or comme une réserve à long terme contre le stress géopolitique ? Ou comme un moyen de diversifier votre portefeuille ? Dans ce cas, le timing est peut-être moins pertinent. Considérez-vous le fait de surfer avec le marché et de vendre dans quelques mois comme une opportunité ? Dans ce cas, il peut être judicieux d’envisager cette possibilité.

Comment investir dans l’or ?

1. Pièces et lingots physiques

Acheter des pièces ou des lingots constitue la manière classique d’investir dans l’or. Vous pouvez acheter de l’or auprès d’un négociant en or (attention : vous ne pouvez payer que jusqu’à 3 000 euros en espèces) ; aucune grande banque ne vous permet encore d’acheter de l’or physiquement aujourd’hui. Les monnaies connues et souvent négociées sont le Napoléon et le Krugerrand. Vous pouvez également acheter des lingots d’or, de quelques grammes à un kilogramme. Si la demande de monnaies est forte et qu’une pénurie se crée, la différence de prix entre les monnaies et les lingots peut augmenter.

2. Trackers

Vous pouvez également investir dans l’or via des trackers ou des ETF (Exchange Traded Funds). L’avantage est que vous n’avez pas besoin de vous lever de votre chaise, ni de réfléchir à un emplacement sûr pour le stocker. Vous payez toutefois des frais de gestion, même s’ils sont généralement raisonnables (environ 0,12 %). Les trackers or sont soumis à une taxe boursière de 0,35 %, une fois à l’achat et une fois à la vente. Les plus grands trackers sur l’or reproduisent la performance du prix de l’or en investissant dans de l’or physique. Certains investisseurs (très prudents) préfèrent s’éloigner des trackers parce qu’ils s’inquiètent des actifs sous-jacents : il y a en effet une différence entre détenir de l’or physique dans un coffre-fort chez vous et une ligne dans un portefeuille d’investissement qui atteste que vous détenez une petite partie d’un stock d’or.

3. Actions de mines d’or

Une autre manière plus risquée d’obtenir une exposition à l’or consiste à investir dans des actions individuelles de mines d’or, dans un tracker qui suit la performance d’un groupe d’actions de mines d’or ou dans un fonds géré activement qui investit dans des mines d’or. Vous pouvez vous lancer dans la spéculation en investissant dans de jeunes entreprises et en espérant qu’elles vont tomber sur un filon et/ou qu’elles seront capables de surfer avec la hausse du prix de l’or. Vous devez cependant tenir compte du fait que le parcours peut être semé d’embûches : ces entreprises peuvent faire faillite, alors qu’une pièce ou une lingot d’or, non. Elles peuvent également être actives dans des régions instables. Les actions de gros extracteurs d’or établis sont toujours risquées, mais moins spéculatives. Ils se concentrent généralement non seulement sur l’extraction de l’or, mais aussi sur d’autres matières premières et métaux précieux.

4. Futures et options

Investir dans l’or par le biais de futures et d’options est une méthode plus avancée et plus spéculative. Ce type d’investissement s’adresse aux investisseurs ayant une tolérance au risque élevée et une bonne compréhension des marchés financiers. Dans le cas des contrats futures, vous prenez un « accord » pour acheter ou vendre de l’or à un prix prédéterminé à une date spécifique dans le futur. Il offre la possibilité de réaliser des gains élevés, mais aussi des pertes importantes, d’autant plus que les futures fonctionnent souvent avec un effet de levier. Les options donnent au détenteur le droit, mais pas l’obligation, d’acheter de l’or (options call) ou d’en vendre (options put) à un prix prédéterminé pendant une période déterminée. Elles offrent plus de flexibilité que les futures et peuvent être utilisées à la fois pour la spéculation et la gestion des risques (hedging). Cependant, la valeur des options peut fluctuer rapidement, ce qui les expose à un risque plus élevé.

Vous aussi vous voulez investir dans l’or ?

  • Connectez-vous à Keytradebank.be sur votre ordinateur portable ou de bureau
  • Cliquez en haut sur Avancé, à côté de Rechercher le nom, le symbole ou l’ISIN de l’instrument
  • Cochez la classe d’actifs souhaitée (trackers, fonds, options...)
  • Recherchez le terme Gold ou le nom de l’action de mine d’or souhaitée
Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser