Comment choisir un tracker (ETF)?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Qu’est-ce qu’un tracker?

Un tracker suit la performance d’un indice boursier ou d’un panier d’actions, d’obligations, de devises ou de matières premières. Si l’indice ou le panier progresse de 1%, en principe, le tracker augmentera aussi de 1% exactement.

Un tracker combine certaines caractéristiques des actions avec celles des fonds de placement classiques. Tout comme les actions, les trackers sont cotés en bourse. Vous pouvez donc les acheter ou les vendre en temps réel. À l'instar d'un fonds de placement (qui n’est pas coté en bourse), un tracker vous permet de répartir vos placements d’un seul coup. Si, par exemple, vous achetez un tracker sur le STOXX Europe 600, vous investissez indirectement dans les 600 composantes de cet indice, sans devoir acheter les 600 actions séparément.

ETF, ETC, ETN, ETP... quelle est la différence?

Lorsque nous parlons de trackers, nous parlons généralement d’ETF ou Exchange Traded Funds. Il en existe toutefois d’autres types. Bien qu’il s’agisse d’une matière assez technique, il est utile de connaître les différences. Vous pourrez ainsi prendre une décision éclairée:

  • ETF

    Lorsque vous investissez dans un ETF, vous investissez dans un produit qui possède les actifs qu’il suit. Ces actifs peuvent être des actions, des obligations, des métaux précieux, des matières premières ou des futures.L’ETF peut aussi ne pas posséder d’actifs, mais l’imiter en achetant des produits dérivés (tels que des swaps et des options). La première méthode (réplication physique) est beaucoup plus transparente que la seconde (réplication synthétique).
  • ETN

    Une Exchange Traded Note ressemble davantage à une obligation: il s’agit d’un titre de créance émis par une institution financière. À l'instar d'une obligation, vous pouvez conserver une ETN jusqu’à l’échéance ou la vendre plus tôt. Lorsque vous achetez une ETN, l’émetteur vous promet que le rendement est lié à l’instrument sous-jacent et l’émetteur vous promet la restitution du montant investi à l’échéance.Une ETN peut être liée à "presque tout". Il existe des ETN qui suivent les matières premières mais il s’agit souvent de produits et de spécificités propres au marché des actions qui sont difficilement accessibles aux particuliers. Parfois, les ETN combinent des positions en actions et en obligations ou utilisent des stratégies difficiles à inclure dans un ETF traditionnel.
  • ETC

    Un Exchange Traded Commodity est un tracker permettant aux investisseurs d’accéder à des matières premières comme les métaux, le coton, le bétail, le gaz naturel et même les droits au CO2. Un ETC peut suivre des matières premières individuelles ou un panier contenant différentes matières premières. Un ETC peut constituer une alternative pour les investisseurs qui investissent dans des matières premières sur le marché des futures.
  • ETP

    Un Exchange-Traded Product est le nom collectif regroupant tous les types de trackers. Les ETF, ETN et ETC sont donc des ETP.

Comment choisir un tracker? Une feuille de route

1. Que voulez-vous suivre exactement?

L’époque où vous ne pouviez investir que dans des indices d’actions classiques est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui, il existe des produits qui suivent toutes sortes d’actifs, de régions, de secteurs et de thèmes.

La première étape consiste, dès lors, à définir précisément dans quoi vous souhaitez investir. Un tracker classique qui suit le MSCI World? Un tracker qui suit un panier d’actions thématiques (eau, robotique...)? Ou encore un tracker qui offre une exposition à une position longue en Treasury Inflation-Protection Securities (TIPS) américains à 10 ans et une position courte en Treasury Bonds américains avec des durées similaires?

Tout est (presque) possible. Toutefois, avant d’aller faire du shopping, il est bon d’avoir une stratégie et d'y faire correspondre vos placements.

2. Capitalisation ou distribution?

Tout comme pour les fonds de placement, vous avez parfois le choix entre une variante de distribution ou de capitalisation. En cas de capitalisation, les dividendes et/ou coupons distribués sont réinvestis. En cas de distribution, les dividendes et/ou coupons sont distribués.

3. Que trouve-t-on sous le capot?

L’essentiel d’un tracker consiste à comprendre ce qu’il suit et de quelle manière. Ne vous basez surtout pas aveuglément sur le nom du tracker mais regardez ce qu'il implique exactement. Vous trouverez ces informations dans le document d’informations clés pour l’investisseur (KID). Vous pouvez notamment y vérifier si le tracker achète effectivement les actifs sous-jacents ou les imite par le biais de produits dérivés.

Il est également préférable de vérifier la composition des positions sous-jacentes que vous trouverez généralement sur le site Internet du fournisseur. Par exemple, deux trackers qui suivent des "global banks" peuvent tous deux être investis dans des positions totalement différentes et/ou avec d’autres pondérations. Un tracker peut suivre un panier de banques généralistes, tandis que l’autre suit également des fintechs, des assureurs et des gestionnaires de fortune.

4. Quel en est le coût?

Contrairement aux fonds de placement gérés activement, la gestion d'un tracker n'est pas assurée par une équipe complète d’investisseurs et d’analystes (mais il y a parfois un gestionnaire). En règle générale, un tracker est un instrument passif : il tente de répliquer un indice, ni plus, ni moins. C’est la raison pour laquelle les trackers sont, en général, nettement moins chers que les fonds de placement qui sont gérés de manière active de A à Z.

Il n’en demeure pas moins qu’il existe des différences de prix dans les frais courants entre les fournisseurs (Amundi, Barclays, iShares, DB-X trackers, Invesco...). Et celles-ci peuvent, à terme, avoir un impact sur votre rendement. Les sites Internet tels que ETF.com et Morningstar.be vous permettent de comparer les coûts entre les fournisseurs.

5. Qu'est-ce que la tracking error?

La tracking error est la différence entre la performance du tracker et l’indice lui-même. Certes, les trackers sont gérés (plutôt) passivement mais cela ne signifie pas qu’ils sont tous gérés par des algorithmes. Parfois, il y a encore un gestionnaire en coulisses capable de réduire la tracking error en prêtant, par exemple, des actions à des investisseurs qui veulent shorter une action en échange d’une rémunération.

Si vous payez 0,5% de frais courants et que l’ETF affiche une tracking error de 0,4%, vous perdez 0,9%. Plus cette tracking error est faible, mieux c’est. Pour connaître l'ampleur de la tracking error, veuillez consulter le document d’informations clés pour l’investisseur (KID). Les sites tels que ETF.com et Morningstar.be vous permettent également de comparer la tracking error entre différents ETF.

6. Volume de négociation et liquidité

Le volume de négociation constitue un excellent indicateur de liquidité. En général, plus le volume de négociation d’un tracker est élevé, plus il est probable qu’il soit liquide et plus la différence entre le prix demandé et le prix vendeur est faible. Si vous avez le choix entre des trackers présentant des caractéristiques similaires, celui qui a la plus grande liquidité emporte généralement la préférence.

Recourir à des trackers?

Bien que les trackers soient plutôt des instruments passifs, leur sélection et leur gestion nécessitent une intervention active.

Chez Keytrade Bank, vous avez le choix entre quelque 600 trackers. Vous préférez confier leur sélection et leur gestion à une équipe de professionnels? KEYPRIVATE vous permet d’investir dans un portefeuille personnalisé de trackers gérés activement par nos experts.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.