Les nouveaux Bons d'État de mars 2024

A Belgian flag over the Grand-Place in Brussels

La souscription est possible via le site transactionnel de Keytrade Bank du 22 février au 29 février 2024 inclus.

L'État belge émet deux Bons d'État :

  • un Bon d'État à 1 an (4 mars 2024-2025) avec le code ISIN BE3871294240) : 3,00%
  • un Bon d'État à 3 ans (4 mars 2024-2027) avec le code ISIN BE3871295254) : 2,50%

Comment souscrire

C'est très simple !

  • Rendez-vous sur le site transactionnel

  • Assurez-vous d'avoir des liquidités suffisantes sur votre compte-titres

    Pour pouvoir souscrire à un bon d’État, il vous suffit d’indiquer que vous souhaitez investir dans des instruments non complexes au questionnaire 'connaissances et expériences en matière d'investissement'.

  • Insérez le code ISIN dans la barre de recherche

  • Souscrivez en plaçant un ordre d'achat

    indiquez 100 % dans le prix d'exécution

Caractéristiques

  • Coin in hand illustration 3 (CTA)

    Coupon, échéance et code ISIN

    • Coupon & code ISIN :
      • Bon d'État à 1 an: 3,00 % & ISIN BE3871294240
      • Bon d'État à 3 ans: 2,50 % & ISIN BE3871295254
    • Échéance d’intérêts : à chaque échéance d’intérêts, le paiement se fait automatiquement sans aucune formalité.
    • Échéance finale : à l’échéance finale de l’emprunt, le remboursement du capital se fait automatiquement sans aucune formalité.

  • Notification bell illustration (CTA)

    Frais

    Keytrade Bank n'applique aucun frais pour l'achat de ces bons d'État sur le marché primaire pendant la période de souscription. Nous n'appliquons pas non plus de frais de garde. Consultez nos tarifs pour l'achat et la vente d'obligations sur le marché secondaire.

  • Office tower building (CTA)

    Taxes

    • Précompte mobilier : 30%.
    • Taxe sur les opérations de Bourse (TOB) :
      • lors de la période de souscription et à l’échéance finale : pas de taxe;
      • en cas d'achat ou de vente sur le marché secondaire, et si la transaction a lieu en Belgique : 0,12% (depuis le 01.01.2018), avec un maximum de 1300EUR ;
    • Taxe sur les comptes-titres : 0,15% (si d'application). 

  • Pile of coins illustration (CTA)

    Montant et objectif d'épargne

    Le montant minimum de souscription pour ces bons d'État est de 100EUR . Le montant que vous choisissez doit être un multiple de 100. Ces bons d'État permettent à l'investisseur de diversifier son épargne. Ils offrent un rendement fixe en ligne avec la qualité de l’émetteur, l’État belge, et permettent de savoir précisément combien rapportera le capital investi et à quel moment.

    Lorsque l'émission de bons d'État de mars 2024 aura atteint le montant maximum de 6 milliards d'euros de capital investi, le module de souscription sera fermé.

  • Bank Building illustration (CTA)

    Cotation et liquidité

    Ces bons d'État seront cotés sur "Euronext Brussels" après la date d'émission. Après cette date, les bons d'État pourront être achetés ou vendus chaque jour bancaire ouvrable sur le marché secondaire.

Risques

Tout investissement comporte des risques.

Risque émetteur

Le remboursement et le paiement des intérêts dépendent de la solvabilité de l'émetteur. Ce risque de solvabilité du Royaume de Belgique est monitoré par les grandes agences de rating tel que S&P, Moody’s, Fitch et DBRS. L’Agence fédérale de la Dette publie un grand nombre de ces rating sur son site internet https://www.debtagency.be/fr/datafederalstaterating

Risque de marché

Le prix de marché des Bons d’État peut fluctuer sous l'effet de différents facteurs, notamment l’évolution des taux d'intérêt. L’investisseur qui souhaite vendre ses Bons d’État avant l’échéance finale devra le faire au prix du marché. Cela peut entraîner une plus-value ou une moins-value par rapport à la valeur nominale des Bons d’État.

Risque de liquidité

Un apporteur de liquidité désigné par l’État, Florint BV, assure la liquidité des Bons d’État : cela signifie qu’à tout moment il est possible d’acheter ou de vendre un Bon d’État.

Risque d'inflation

La hausse des prix des biens et services dans l'ensemble de l'économie peut réduire le pouvoir d'achat du dépôt initial par rapport à son remboursement.