Comment pouvons-nous vous aider ?

Prix et rendement des obligations

Comment est déterminé le prix d'une obligation ? Comment se fait-il que le prix d'une obligation fluctue ? Le prix d'une obligation et donc aussi son rendement actuariel est déterminé par différents éléments. Les plus importants sont : Le taux du marché et le coupon Si une obligation déterminée offre un coupon qui se situe considérablement au-dessus des taux du marché, cette obligation va être cotée à un prix élevé. Car, qui ne serait pas intéressé à investir dans une obligation qui rapporte du 10%, alors que le taux du marché n'est que du 3% ? L'obligation deviendra donc plus chère (le prix va être à la hausse, et le rendement actuariel à la baisse) selon que le taux du marché baisse. Le cours de l'obligation va aussi baisser (le rendement actuariel va grimper) si le taux du marché part à la hausse. La durée de vie restante de l'obligation A l'inverse du cours des actions, le cours d'une obligation ne va pas grimper sans limite. Ceci s'explique par le fait que chaque obligation a une date d'échéance, à laquelle l'obligation sera remboursée à sa valeur nominale (souvent 100%). Au plus on se rapproche de la date d'échéance (où l'obligation est remboursée à 100%), au plus le potentiel de baisse et de hausse est limité. Une obligation à court terme va donc toujours moins fluctuer qu'une obligation à long terme. La qualité de l'émetteur Si vous avez le choix d'investir dans deux obligations identiques, une qui est émise par une entreprise multinationale très solvable et une autre par une entreprise qui connaît des difficultés financières, vous allez choisir l'émetteur le plus solvable. Cette obligation sera donc plus chère que la même obligation émise par une entreprise affaiblie. Autrement dit, le rendement actuariel de l'émetteur affaibli sera plus élevé que celui de l'émetteur le plus fort. Le surplus de rendement que vous pouvez recevoir en investissant dans une obligation moins solvable, vous pouvez la considérer comme une "prime de risque". Si vous avez une obligation dans votre portefeuille dont le rating (qui est une bonne mesure de la solvabilité de l'émetteur) s'améliore soudainement (par ex. Standard & Poors élève le rating de A à AA ), ceci entraîne une hausse du prix de l'obligation et donc en même temps une baisse du rendement actuariel.

Comment est déterminé le prix d'une obligation ? Comment se fait-il que le prix d'une obligation fluctue ? Le prix d'une obligation et donc aussi son rendement actuariel est déterminé par différents éléments. Les plus importants sont : Le taux du marché et le coupon Si une obligation déterminée offre un coupon qui se situe considérablement au-dessus des taux du marché, cette obligation va être cotée à un prix élevé. Car, qui ne serait pas intéressé à investir dans une obligation qui rapporte du 10%, alors que le taux du marché n'est que du 3% ? L'obligation deviendra donc plus chère (le prix va être à la hausse, et le rendement actuariel à la baisse) selon que le taux du marché baisse. Le cours de l'obligation va aussi baisser (le rendement actuariel va grimper) si le taux du marché part à la hausse. La durée de vie restante de l'obligation A l'inverse du cours des actions, le cours d'une obligation ne va pas grimper sans limite. Ceci s'explique par le fait que chaque obligation a une date d'échéance, à laquelle l'obligation sera remboursée à sa valeur nominale (souvent 100%). Au plus on se rapproche de la date d'échéance (où l'obligation est remboursée à 100%), au plus le potentiel de baisse et de hausse est limité. Une obligation à court terme va donc toujours moins fluctuer qu'une obligation à long terme. La qualité de l'émetteur Si vous avez le choix d'investir dans deux obligations identiques, une qui est émise par une entreprise multinationale très solvable et une autre par une entreprise qui connaît des difficultés financières, vous allez choisir l'émetteur le plus solvable. Cette obligation sera donc plus chère que la même obligation émise par une entreprise affaiblie. Autrement dit, le rendement actuariel de l'émetteur affaibli sera plus élevé que celui de l'émetteur le plus fort. Le surplus de rendement que vous pouvez recevoir en investissant dans une obligation moins solvable, vous pouvez la considérer comme une "prime de risque". Si vous avez une obligation dans votre portefeuille dont le rating (qui est une bonne mesure de la solvabilité de l'émetteur) s'améliore soudainement (par ex. Standard & Poors élève le rating de A à AA ), ceci entraîne une hausse du prix de l'obligation et donc en même temps une baisse du rendement actuariel.

Quelle est la différence entre le " taux du marché" et le "rendement actuariel" ? Le "taux du marché" est le rendement actuel qui est d'application sur des produits d'intérêts de référence. Le taux d'intérêt est toujours indiqué pour une durée bien déterminée, par ex. 1 mois, 1 ans, 3 ans, 5 ans etc? Le plus souvent, les obligations d'Etat ou les produits interbancaires (tels que les swaps) sont pris comme références. On admet généralement que ces produits ne comportent aucun (obligations d'Etat) ou pratiquement pas (swaps interbancaires) de risque de crédit. Le taux du marché correspond donc au taux d'intérêt des obligations d'Etat ou des swaps. Ce taux du marché est en mouvement permanent. Le taux du marché à court terme (de 1 jour à une année) est principalement déterminé par la politique monétaire de la banque centrale, tandis que le taux du marché à long terme est plus le reflet du climat macro-économique. Ainsi, en période de récession les taux long terme seront souvent à la baisse, alors qu'en période de bonne conjoncture, ils peuvent fortement monter. Le rendement actuariel est le rendement qu'un investisseur obtient s'il achète une obligation à un prix déterminé et qu'il la détient jusqu'au jour de l'échéance. Un investisseur qui achète la même obligation une heure plus tard à un prix plus élevé, obtiendra sur cette même obligation un rendement actuariel plus faible. C'est pourquoi le taux du marché et le rendement (actuariel) sur des obligations sont fortement liés l'un à l'autre. Cela signifie que quand le taux du marché augmente, le rendement (actuariel) de l'obligation augmente de la même façon. Et habituellement dans des proportions plus ou moins similaires. Le même phénomène se déroule lorsque les taux du marché sont à la baisse: les rendements des obligations sont alors eux aussi en diminution. Exemple : Le taux du marché sur 5 ans (pour des obligations d'Etat) est de 4.25%. Le rendement actuariel sur 5 ans pour une obligation de Ford Motor Company est de 6.75%. Maintenant, supposons que le taux du marché à 5 ans commence à chuter de 4.25 % à 4.00%, le rendement des obligations de Ford va alors lui-aussi baisser d'environ 0.25% : de 6.75% à 6.50%. Puisque la chute des rendements est toujours couplée avec la hausse des prix de l'obligation, l'obligation Ford va donc augmenter en valeur. Il est donc essentiel pour un investisseur en obligations de suivre attentivement l'évolution des taux du marché.

Quel est le rapport entre le rendement actuariel et le prix d'une obligation ? Le rendement actuariel et le prix d'une obligation sont liés l'un à l'autre, mais d'une manière inversée. Si le prix d'une obligation monte, son rendement actuariel descend. Une baisse du prix d'une obligation implique que son rendement actuariel soit à la hausse. Le rapport exact est déterminé par des formules (compliquées) de mathématique financière. Les utilisateurs d'excel peuvent calculer le rendement d'une obligation via la fonction "yield" et le prix via la fonction "price".

Qu'est-ce que YTM ? YTM est l'abréviation de Yield To Maturity, c'est-à-dire, le rendement actuariel ou le rendement à l'échéance. Le graphique correspondant indique l'évolution du rendement actuariel de l'obligation.

Que sont les intérêts échus et qui doit les payer à qui ? A l'exception de l'obligation à zéro coupon, toutes les obligations paient à l'investisseur un coupon périodique (souvent annuel). Ce paiement d'intérêts, dans le cas d'un coupon annuel, n'intervient qu'une seule fois (un seul jour) sur l'année, le jour de la date du coupon. Si vous détenez une obligation que vous souhaitez vendre un jour avant qu'elle ne paie son coupon, vous recevrez un pro-rata du coupon. Vous allez alors être payé 364/365 du coupon. C'est ce qu'on appelle les intérêts échus. L'acheteur de l'obligation devra payer ces intérêts échus. A la date du coupon, l'acheteur recevra alors l'entièreté du coupon. Autrement dit: le vendeur reçoit un pro-rata du coupon pour la période qui court depuis la date de paiement du dernier coupon jusqu'à la date du jour où il a vendu son obligation. C'est toujours l'acheteur de l'obligation qui doit payer ce montant à titre d'intérêts échus au vendeur de l'obligation. Ici réside une différence essentielle avec le paiement de dividendes d'une action: l'investisseur qui un jour avant le paiement du dividende vend son action, ne touchera aucun dividende. L'acheteur d'une action ne devra jamais rembourser le vendeur un pro-rata du dividende auquel le vendeur pensait avoir droit. En tant qu'investisseur en obligations, il ne vous est pas non-plus nécessaire d'attendre la date du coupon avant de vendre votre obligation. Vous êtes toujours payés pour les intérêts échus auxquels vous avez droit.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.