Pourquoi (ne pas) investir dans des microcaps?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

1. Qu’est-ce qu’une microcap ?

Vous avez certainement déjà entendu parler d’Amazon, de Pfizer et de Nestlé. Vous n'avez peut-être pas encore entendu parler de Happy Supplements Inc, Fluidigm et Peoples Financial Services Corp. Parmi les plus de 40 000 entreprises cotées en bourse, on trouve également des milliers de petits acteurs plus discrets. Tant pour les investisseurs particuliers que pour les investisseurs institutionnels, ils ne sont pas ou pratiquement pas sur le radar. Ils sont généralement trop petits, nouveaux ou spéculatifs. Une poignée de microcaps sont également cotées sur la bourse belge. Citons à titre d’exemple Campine, Fountain, Rosier et IEP Invest.

2. Quelle est la taille ou la taille d’une microcap ?

En fonction de leur capitalisation boursière (d’où l’abréviation « cap »), les actions peuvent être subdivisées en différentes pondérations. Les plus grandes sont les megacaps et les largecaps, suivies par les midcaps et les smallcaps. Les microcaps et enfin les nanocaps ferment la marche.

De la plus grande à la plus petite:

Megacap : à partir de 200 milliards USD de capitalisation boursière

  • Large Cap : entre 10 et 200 milliards USD
  • Midcap : entre 2 et 10 milliards USD
  • Smallcap : entre 300 millions et 2 milliards USD
  • Microcap : entre 50 et 300 millions USD
  • Nanocap : moins de 50 millions USD

La frontière entre l’un et l’autre dépend toutefois de la personne à qui vous le demandez. Aux États-Unis, la subdivision ci-dessus est d’application. Toutefois, Euronext (qui exploite notamment la Bourse d’Amsterdam, de Bruxelles et de Paris) applique d’autres seuils pour les largecaps (à partir de 1 milliard d’euros), les midcaps (entre 250 millions d’euros et 1 milliard d’euros) et les smallcaps (moins de 250 millions d’euros Il n'y a même pas de catégorie distincte pour les microcaps.

3. Quel est l’attrait des microcaps ?

  • Les microcaps sont souvent trop petites pour que les banques et les gestionnaires de fonds effectuent des recherches (onéreuses) et investissent. L’absence de suivi et d’attention peut alors conduire à des prix de marché inefficaces et à une sous-évaluation. Les microcaps sont attrayantes pour les investisseurs attentifs car elles peuvent contenir des trésors cachés.
  • À long terme, les microcaps peuvent surperformer les grandes entreprises. Les grandes entreprises disposant d’une solide capitalisation boursière ont généralement déjà connu une forte croissance et sont peut-être plus actives dans un environnement à croissance plus lente. Une partie des microcaps développe de nouveaux produits et services qui peuvent se trouver à un stade précoce de leur cycle de vie. De plus, les petites entreprises sont beaucoup plus flexibles que les grandes : un voilier peut changer de cap plus facilement qu’un pétrolier. Les microcaps peuvent croître plus rapidement parce que leurs produits ou services peuvent gagner des parts de marché ou s’étendre à de nouvelles régions. Le géant de l’e-commerce Shopify, par exemple, a commencé comme une microcap et est aujourd’hui une largecap.
  • Pour les investisseurs qui veulent et peuvent prendre un risque plus élevé, les microcaps peuvent être une manière intéressante de diversifier leur portefeuille..
  • Les microcaps ont généralement moins de produits, de services, de divisions, de régions et de concurrents... ce qui peut prendre moins de temps pour approfondir les activités. Souvent, en tant qu’investisseur, vous pouvez parler directement au CFO ou même au CEO, ce qui est généralement exclu dans les grandes entreprises. Le management est parfois lui-même un grand actionnaire, ce qui témoigne d’une forte implication.
  • Il y a beaucoup plus d’acheteurs potentiels pour les petites entreprises que pour les grandes. Les entreprises telles qu’Apple ou Alphabet ne constituent pas des proies d’acquisition dans l’immédiat, mais, pour les microcaps, c’est différent, ce qui peut donner lieu à la perspective d’une prime d’acquisition.

Quels sont les risques ?

  • Le fait qu’ils soient sous-exposés constitue non seulement un avantage, mais aussi un inconvénient.Les antécédents financiers sont souvent limités et le management n’est pas toujours aussi expérimenté. Étant donné qu’il n'y a guère de research, vous devez analyser vous-même afin d’identifier les gagnants potentiels.
  • La récompense peut être élevée si vous avez été bien inspiré, mais la perte peut être à l’avenant dans le cas contraire. Souvent, les microcaps opèrent dans des niches ou dans des secteurs en évolution rapide. La perspective d’une croissance plus élevée va de pair avec un risque accru d’échec. Alors que vous pouvez être relativement sûr que des entreprises comme Coca-Cola, ASML ou Novo Nordisk existeront encore en 2023, rien n'est moins sûr avec une microcap.
  • Les microcaps qui se trouvent encore à un stade embryonnaire peuvent brûler beaucoup de liquidités pour financer leur croissance. Pour les investisseurs, il y a donc un risque de dilution ou d’investissements supplémentaires.
  • La liquidité est limitée. Étant donné qu’il y a généralement peu d’acheteurs et de vendeurs, la différence entre le prix de l’offre et le prix de la demande peut fortement augmenter. Il est tout à fait possible que l’action ne soit pas négociée pendant des jours, des semaines, voire des mois. Cela peut poser un gros problème certainement si vous voulez vendre rapidement.
  • La volatilité des microcaps peut être plus élevée que celle des small-, mid- et largecaps. Investir dans des microcaps signifie que vous devrez tenir compte d’importants mouvements de cours.
Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.