Les turbos, les options, les warrants et les futures, qu'est-ce que c'est ?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Les turbos, les warrants, les options et les futures peuvent donner un coup de pouce supplémentaire à votre rendement. Comment fonctionnent-ils exactement et dans quelles situations peuvent-ils être intéressants ? Introduction.

Turbos

Qu'est-ce que c'est ?

Les turbos sont des produits à effet de levier vous permettant de profiter plus rapidement d’une évolution des cours. Vous pouvez négocier des turbos sur des actions, des obligations, des matières premières, des paires de devises et des indices.

Pourquoi ?

Investir offre un potentiel de rendement supérieur à long terme. Pour les investisseurs qui recherchent également un rendement supplémentaire potentiel à court terme, les turbos peuvent constituer une solution grâce à leur levier.

Lesquels ?

Vous pouvez négocier tant des turbos qui anticipent une hausse du cours que des turbos qui anticipent une baisse du cours. Si vous pensez que le cours d’une action ou d’un indice va augmenter, achetez un turbo « long » sur cette action ou cet indice. Si vous vous attendez à une baisse du cours, achetez un turbo « short ».

Comment cela fonctionne ?

Si vous achetez un turbo sur une action, vous ne pourrez pas seulement décider de rester court ou long. Vous pourrez également choisir parmi différents leviers. Plus le levier est élevé, plus la valeur du turbo évoluera fortement en cas de changement du cours sous-jacent.

Dans le cas d’un turbo long avec un levier de 7, la valeur du turbo augmentera de 14 % si le sous-jacent (par exemple une action) augmente de 2 %. Si la valeur de l’action diminue, c’est exactement l’inverse qui s’applique.

Dans le cas d’un turbo short avec un levier de 10, la valeur du turbo augmentera de 10 % si l’action sous-jacente baisse de 1 %. Si la valeur de l’action augmente, c’est précisément l’inverse qui se produit.

Un turbo n’a généralement pas de date d’échéance fixe (contrairement à d’autres produits à effet de levier, tels que les options, les warrants et les futures) mais bien un niveau stop-loss. Si le cours du sous-jacent atteint ce niveau stop-loss, le turbo est clôturé. Dans ce cas, vous ne pourrez plus négocier le turbo.

Pour qui ?

Un turbo est un produit qui ne convient qu’aux investisseurs expérimentés qui souhaitent prendre un risque élevé et qui ont le temps de suivre de près l’évolution des cours. Le bénéfice potentiel est certes beaucoup plus élevé qu'en investissant directement dans le sous-jacent, mais la perte potentielle l’est tout autant. Vous pouvez perdre au maximum votre mise ; vous percevrez éventuellement encore une valeur résiduelle. Les turbos sont généralement des produits que vous gardez en portefeuille pendant une période plus courte.

Options

Qu'est-ce que c'est ?

Les options sont des produits à effet de levier qui donnent à l’acheteur le droit d’acheter ou de vendre un sous-jacent à un prix et à une date d’échéance convenus (date d’expiration). Il est important que l’acheteur détienne un droit de vente ou d’achat et non une obligation. Le sous-jacent d’une option peut être une action mais aussi, par exemple, une devise, une obligation ou un indice.

Pourquoi ?

Les options sont utilisées pour protéger un portefeuille contre une baisse du cours, c’est-à-dire pour encliqueter un bénéfice déjà réalisé. Elles se négocient également pour anticiper une hausse ou une baisse du cours. En effet, les options fonctionnent avec un levier, ce qui permet à l’acheteur de profiter plus rapidement d’une évolution des cours.

Vous pouvez également viser le rendement d’une autre manière avec des options, notamment en en émettant vous-même (voir plus loin).

Lesquelles?

Il existe deux types d’options : les options call et options put. Une option call donne le droit d'acheter un sous-jacent à un prix et à une date convenue au préalable (prix d’exercice). Une option put donne le droit de vendre un sous-jacent à un prix et une date fixés à l’avance. L’acheteur de l’option paie une prime d’option pour obtenir ce droit. Le vendeur qui a émis (= créé) l’option reçoit cette prime en échange de la conclusion de l’obligation.

Comment cela fonctionne ?

Vous pouvez découvrir comment cela fonctionne chez Keytrade Bank dans notre manuel options.

Si vous détenez une option call, vous n’exercez votre droit d’achat que lorsque le cours du sous-jacent est supérieur au prix d’exercice. Si le cours est inférieur au prix d’exercice, il est en effet préférable d’acheter le sous-jacent (par exemple des actions) directement en bourse.

Si vous détenez une option put, vous n’exercez votre droit de vendre que lorsque le cours du sous-jacent est inférieur au prix d’exercice. Vous pouvez ainsi vendre vos actions à un prix supérieur au cours en bourse.

Options call

empty-headerempty-headerempty-header
 
Acheteur
Vendeur
Le cours en bourse est supérieur au prix d’exercice
Exerce le droit d’acheter le sous-jacent
Est obligé de vendre le sous-jacent
Le cours en bourse est inférieur au prix d’exercice
N’exerce pas le droit d’acheter
Aucune obligation

Options put

empty-headerempty-headerempty-header
 
Acheteur
Vendeur
Le cours en bourse est supérieur au prix d’exercice
N’exerce pas le droit d’acheter
Aucune obligation
Le cours en bourse est inférieur au prix d’exercice
Exerce le droit d’acheter le sous-jacent
Est obligé de vendre le sous-jacent

En tant qu’investisseur, vous pouvez aussi émettre des options vous-même. Par exemple, si vous vous attendez à ce que l’action X dans votre portefeuille bouge peu, vous pouvez émettre une option call (couverte par vos actions). Dans ce cas, vous percevez une prime d’option de l’acheteur, quelle que soit l’évolution du marché. Si le cours de l’action sous-jacente fluctue à peine, l’option prend fin sans valeur.

Toutes les parties doivent s’assurer du respect des obligations. C’est pourquoi la banque prendra toujours une garantie en bloquant les titres sous-jacents ou les liquidités sur le compte. La négociation est ainsi couverte.

Pour qui ?

Les cours des options peuvent fluctuer fortement. Les options ne conviennent qu’aux investisseurs plus expérimentés capables et désireux de prendre un risque accru et qui ont le temps de suivre leurs investissements. Les options vous permettent de tirer un rendement potentiellement élevé des hausses ou des baisses de cours mais aussi de perdre beaucoup d’argent. Si vous achetez des options, vous pouvez perdre au maximum votre mise. En cas de vente (émission) d’options, votre perte peut être supérieure à la prime d’option que vous avez perçue.

 

Warrants

Qu'est-ce que c'est ?

Un warrant donne le droit (et non l’obligation) d’acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant), à une date d’échéance, une quantité prédéterminée d’un sous-jacent à un prix fixé au préalable. Le sous-jacent est généralement une quantité d’actions mais il peut aussi se composer, par exemple, de devises ou de matières premières.

Un warrant présente des caractéristiques similaires à des options, comme l’effet de levier, mais diffère sur plusieurs points :

  • Les warrants sont émis par des entreprises ou des institutions financières, les options sont émises via le marché d’options.
  • Dans le cas d’un warrant, il y a un prix d’exercice et une durée. Dans le cas d'options, il existe différents prix d’exercice et durées.
  • Vous pouvez uniquement acheter des warrants et non en émettre. Vous pouvez acheter et émettre des options.
  • La durée d’un warrant est généralement plus longue (quelques années) que la durée d'une option.

Pourquoi ?

Les entreprises émettent parfois des warrants comme élément de rémunération de leurs travailleurs. En tant qu’investisseur, vous pouvez également négocier en warrants. À l'instar des options, les warrants ont un effet de levier : avec un montant relativement faible, vous pouvez gagner (ou perdre) beaucoup.

Lesquels ?

Comme les options, il existe aussi bien des call warrants que des put warrants. Un call warrant donne le droit d’acheter le sous-jacent à un prix et à une date convenus au préalable. Une option put donne le droit de vendre le sous-jacent à un prix et à une date convenue au préalable.

Comment cela fonctionne ?

Vous achetez un call warrant et le prix du sous-jacent dépasse le prix d’exercice ? Dans ce cas, vous pouvez exercer votre warrant pour acheter le sous-jacent au prix d’exercice (à la date d’expiration ou avant).

Vous achetez un put warrant et le prix du sous-jacent descend en dessous du prix d’exercice ? Dans ce cas, vous pouvez exercer le warrant et vendre le sous-jacent au prix d’exercice (à la date d’expiration ou avant). Bien entendu, vous ne pouvez le faire que si le sous-jacent est également disponible sur votre compte-titres. Dans le cas contraire, vous pouvez vendre le warrant avec bénéfice.

Pour qui ?

Les warrants fonctionnent avec un effet de levier. De ce fait, un mouvement de prix dans le sous-jacent peut entraîner une hausse ou une baisse importante du cours du warrant. Les bénéfices ou les pertes peuvent donc augmenter plus rapidement. Vous pouvez perdre au maximum votre mise. Les warrants sont des produits qui comportent des risques plus élevés et qui ne conviennent donc qu’aux investisseurs expérimentés.

 

Futures

Qu'est-ce que c'est ?

Les futures sont des contrats à terme par lesquels un acheteur et un vendeur fixent à l’avance un prix et un moment auxquels une quantité déterminée d’un sous-jacent est livrée. Ce sous-jacent peut être une matière première, une récolte agricole ou un métal précieux, mais aussi des produits financiers.

Pourquoi ?

Les entreprises peuvent utiliser des futures pour se couvrir contre le risque de futures hausses de prix. Si le sous-jacent du future augmente (par exemple le prix du pétrole), ce coût plus élevé est compensé grâce au future. Une telle stratégie de couverture est plus intéressante pour les entreprises que pour les investisseurs. Ils négocient surtout des futures pour viser un rendement supplémentaire. Les investisseurs achètent des futures pour gagner de l’argent en évaluant correctement l’évolution future des prix.

Comment cela fonctionne?

Un future est liquidé à la fin du délai convenu. En théorie, cela ne pose aucun problème dans le cas d'une livraison physique (par exemple de céréales, de bétail, d’huile, de plomb ou d’argent) mais, en tant qu’investisseur, vous préférez ne pas retrouver ces biens devant votre porte d’entrée. C’est pourquoi les investisseurs vendent leurs futures avant l’échéance du terme. La différence entre le prix d’achat et le prix de vente constitue alors le bénéfice ou la perte.

Dans le cas d’un future, le prix du sous-jacent est convenu pour une livraison future. Pour que tout se déroule conformément à l’accord du contrat à terme, des garanties (ce qu'on appelle la marge) sont nécessaires pour assurer les engagements réciproques. C’est pourquoi la banque prendra toujours une garantie, par exemple en bloquant des liquidités sur votre compte-titres. Cette marge peut varier en fonction de l’évolution du sous-jacent, ce qui vous oblige parfois à prévoir une garantie supplémentaire.

Pour qui ?

Les futures fonctionnent avec un effet de levier. Avec un montant limité, vous pouvez prendre une position considérable et peut-être gagner (mais aussi perdre) beaucoup d’argent. Vous pouvez perdre plus que votre mise. Les futures sont des produits qui comportent des risques importants et qui ne conviennent donc qu’aux investisseurs très expérimentés. En raison de l’effet de levier et des délais de commercialisation très longs (23 heures par jour), vous devez suivre ces produits de près.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.