Qu’est-ce qu’un short ou un short selling?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Qu’est-ce qu’un short ou un short selling?

Le short est une technique par laquelle les investisseurs anticipent une baisse du cours. Les "short sellers" empruntent des actions pour les vendre plus tard. Ensuite, ils rachètent les actions à un prix inférieur (sauf si le cours augmente) et les rendent au prêteur. Ils tirent du rendement de la différence de prix entre les actions vendues et les actions rachetées.

En soi, le short est un phénomène étrange: il ne ressemble en rien à notre économie réelle. Lorsque vous achetez une action, vous pouvez comparer cela à un produit que vous achetez au supermarché. Tout comme cette action, cette barre de chocolat ou cet ananas vous semble constituer un bon investissement. Si, par contre, vous tombez sur quelque chose au supermarché que vous n’aimez pas du tout – par exemple, du yaourt à la fraise –, vous n'allez pas pour autant piétiner tous les pots. Vous ne convaincrez pas non plus tous les autres clients de ne pas en acheter.

En bourse, vous pouvez toutefois ne pas vous contenter d'ignorer ce qui ne vous plaît pas. Vous pouvez activement traquer des actions surévaluées. Ou des entreprises que vous pensez être en mauvaise posture. Lorsque vous shortez ce type d'action, vous pouvez réaliser un bénéfice si le cours de l’action baisse. Il est possible de procéder à des shorts sur la base d’actions, mais aussi d’obligations et de trackers.

Le short est-il éthique?

Le short selling est souvent sujet à discussion. D’une part, les short sellers sont parfois alignés comme des vautours qui veulent détruire des entreprises pour leur seul profit. D’autre part, ils estiment justement fournir un travail utile.

De nombreuses actions dans lesquelles de petits investisseurs ont investi ces derniers mois et qui ont grimpé en flèche ont été fortement shortées. Citons par exemple GameStop, AMC Entertainment et d’autres actions "Reddit". Une partie des investisseurs qui ont contribué à faire grimper ces actions sont en guerre contre les "short sellers institutionnels et arrogants de Wall Street".

Avec GameStop, entre autres, un groupe de petits investisseurs passionnés a vu une opportunité de gagner de l’argent en s'opposant aux "short bets" des fonds leviers. Les investisseurs Reddit ont acheté en masse des actions de GameStop. Lorsque le prix d’une action augmente fortement, les shorters n'ont d'autre choix que de capituler. En fin de compte, ils doivent racheter les actions qu’ils ont empruntées et vendues. Et cela fait encore grimper les prix. Conséquence: un groupe de petits investisseurs a vu ses bénéfices se multiplier, tandis que plusieurs "short sellers" ont perdu des milliards.

L’histoire est souvent très différente dans le camp des "short sellers". Ils considèrent les marchés financiers comme un champ sur lequel il faut faire pousser des plantes saines. Ils pensent également que les plantes qui ne portent pas de fruits ou qui se faufilent peuvent être coupées ou même enlevées. Les shorters se considèrent souvent comme les critiques et les sceptiques. Ils ne possèdent pas les actions (et n'y tiennent pas) mais signalent qu’une action est peut-être surévaluée ou qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

La chute d’Enron, Lehman Brothers et Wirecard, par exemple, a été déclenchée par des short sellers qui ont découvert quelque chose dans la comptabilité. À cet égard, ils peuvent aider à "remettre de l’ordre" dans les affaires et à démasquer les mauvaises pratiques. Si vous investissez dans une action fortement shortée, vous avez donc intérêt à effectuer des recherches approfondies.

Quels sont les risques du short selling?

Cette pratique est surtout réservée aux investisseurs qui peuvent et veulent prendre un risque très élevé. En cas de short, le gain potentiel est limité: la valeur d’une action ne peut pas être inférieure à 0. En théorie, si les actions continuent à augmenter, la perte potentielle peut être infinie. Les "short sellers" ne peuvent donc pas simplement se reposer sur leurs lauriers et attendre que le reste du monde soit d’accord avec eux.

Un investisseur qui, le 25 juin 2020, a pris une position short dans GameStop à 4,46USD pouvait tout au plus gagner 4,46USD par action, déduction faite des frais de financement (pour emprunter une action, il faut payer une rémunération/un intérêt au prêteur). Si le shorter conservait sa position jusqu’au 24 juin 2021 inclus, il était dans le rouge pour plus de 200USD , plus les frais, pour chaque action qu’il a shortée. Si le vent est favorable, le short peut être très efficace. Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être catastrophiques.

À quel moment un short peut-il être utile pour un investisseur "classique"?

Il est également possible de shorter une action ou un indice d’actions pour une tout autre raison. Notamment pour protéger vos placements contre les baisses de cours. Supposons que vous vous attendiez à une correction sur les marchés. Au lieu de vendre l’ensemble de votre portefeuille, vous pouvez également créer un tampon pour compenser une partie du choc. C’est possible en investissant dans des produits qui profitent d’une baisse du marché. En cas de correction, la valeur de votre portefeuille diminue, mais la valeur du produit avec lequel vous avez pris une position short augmente. Bien entendu, l’inverse est vrai: si les marchés augmentent, votre portefeuille augmente aussi, mais votre position short perd de sa valeur.

Il est, par exemple, possible de créer un tampon en achetant un tracker qui offre un indice d’actions short. Certains trackers utilisent également des leviers. Pour un "double short", en cas de baisse de 1%, le tracker augmentera généralement de 2%. Il existe également de nombreux produits dérivés pour couvrir un portefeuille, comme des options put, des warrants put et des turbo-shorts. Ces produits requièrent toutefois une connaissance approfondie et ne conviennent qu’aux investisseurs disposés à prendre un risque très élevé. Avec ces produits, vous risquez de perdre l’intégralité de votre mise.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.