Vers un nouveau rallye boursier de fin d’année?

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

En 2021, septembre a une nouvelle fois prouvé sa réputation de mois boursier négatif. Au cours de ce mois, les Bourses du monde entier ont reculé de plus de 5 à 10% . Depuis le début du mois d’octobre, les bourses ont renoué avec leur tendance haussière. Les investisseurs peuvent-ils se préparer à un rallye de fin d’année? D'après nous, la réponse est oui.

L'évolution annuelle du S&P 500 constitue un premier argument en faveur d'un rallye de fin d’année. Ce baromètre constitue non seulement la référence pour le marché américain (cet indice contient des actions telles qu’Apple, Amazon, Tesla, etc.) mais également pour le reste du monde. En effet, lorsque Wall Street s’effondre ou s'envole, le reste du monde suit.

Le graphique 1 vous montre l’évolution annuelle du S&P 500 sur la base des performances du passé. La ligne noire représente l’évolution annuelle depuis 1990. Voyez-vous le creux de mai à septembre ("...sell in may and go away...")? Voyez-vous également une augmentation au cours des derniers mois de l’année? Étant donné que cette année, l’évolution du S&P 500 a déjà bien suivi le schéma annuel... croisons les doigts pour que ce schéma se poursuive!

Graphique 1: modèle annuel S&P 500

S&P 500 annual pattern
Source: Topdown Charts

Comme deuxième argument, nous vous présentons la performance relative des secteurs cycliques face aux secteurs défensifs. Le secteur cyclique est représenté par les biens de consommation cycliques ("Consumer discretionary") dans lesquels nous retrouvons notamment des constructeurs automobiles et des chaînes de supermarchés. Le secteur défensif est représenté par les producteurs d’aliments et de boissons (e.a. Coca Cola, Nestlé...). Le graphique 2 montre que les secteurs cycliques ont entamé une forte remontée en avril 2020. Pour la majeure partie de 2021, nous nous trouvions dans une consolidation horizontale mais l’indice a récemment progressé. Cela signifie surtout que les secteurs cycliques sont plus performants que les secteurs défensifs. C'est le signe que les investisseurs n'adoptent pas un comportement défensif. Dans le cas contraire, ils choisiraient surtout des actions du secteur défensif de l’alimentation et des boissons. Aujourd’hui, ils optent pour des actions cycliques qui profitent de l’augmentation des dépenses de consommation de la population mondiale. Les consommateurs dépensent surtout leur argent lorsque l’économie et l’emploi se portent bien.

Graphique 2: secteurs cycliques face aux défensifs

Cyclical versus defensive sectors
Source: All Star Charts

Notre troisième argument rejoint le précédent. Sur le marché des matières premières, nous constatons que le cuivre bat de nouveaux records par rapport à l’or. C’est bien visible sur le graphique 3.

Apparemment, les investisseurs privilégient les investissements en cuivre plutôt que l’or défensif. Cela nous semble exprimer l’appétence des investisseurs pour le risque. En effet, un investisseur ne se lance pas sur le marché du cuivre lorsque les perspectives d'avenir s'annoncent sombres. S’ils envisagent l’avenir de manière moins réjouissante, ils optent généralement pour l’or. Vous voyez que le graphique 3 se déroule pratiquement de la même manière que le graphique 2.

Selon nous, il s'agit là du signe que les marchés financiers évoluent en permanence entre les investisseurs défensifs (comme la période de 2017 au printemps 2021) et les investisseurs offensifs (la période depuis le printemps 2021). En tant qu’investisseur, il s’agit de surfer sur ces tendances!

Graphique 3: prix du cuivre versus prix de l’or

Copper price vs gold price
Source: All Star Charts

Pour conclure

Les marchés financiers nous envoient différents signaux. Après le repli de septembre, les investisseurs vont à nouveau vouloir davantage de secteurs d’actions plus risqués et de classes d’actifs dans leur portefeuille. Un rallye de fin d’année semble donc en préparation. Nous tenons à vous informer qu’un investisseur disposant d’un portefeuille diversifié dans cet environnement de marché privilégiera les actions cycliques comme les constructeurs automobiles et les producteurs miniers.

Geert Van Herck Chief Strategist KEYPRIVATE

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.