En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.

L'économie mondiale est clairement en train de se redresser

Cet article a été publié:

24/01/2017

L'économie mondiale est au meilleur de sa forme. C'est ce que l'on peut déduire des chiffres PMI mensuels reflétant la santé du secteur industriel. Le JPMorgan Global Manufacturing PMI vient d'être publié et a atteint son niveau le plus élevé en trois ans !

La mesure mensuelle de la confiance des producteurs mondiaux est cruciale pour la croissance économique et les marchés financiers. En effet, une augmentation de la confiance des producteurs induit davantage d'investissements et est synonyme de croissance économique. Le graphique suivant illustre parfaitement cette relation.

PMI et production industrielle

PMI et production industrielle

Source : IHS Markit

En se penchant sur 2016, l'on observe une nette amélioration du JPMorgan Global Manufacturing PMI. Après des années de repli, cet indicateur a repris du poil de la bête en 2016 et affiche même son niveau le plus élevé en trois ans. Il faut donc s'attendre à assister dans les trimestres à venir à une augmentation de la production industrielle, laquelle sera positive pour la croissance de l'économie mondiale. Voilà déjà un signal très prometteur en ce début d'année.

Le JPMorgan Global Manufacturing PMI est passé de 52,1 en novembre 2016 à 52,7 points en décembre 2016. Un chiffre supérieur à 50 points est important et indique une expansion de l'activité industrielle. Ce n'est que si cet indicateur affiche moins de 50 qu'il y a lieu de s'inquiéter, car il est alors question de contraction de l'activité industrielle.

En examinant de plus près la répartition régionale, l'on constate que tant les pays industrialisés occidentaux que les pays émergents (comme la Chine et le Brésil) ont enregistré une hausse de la confiance des producteurs. On peut dès lors parler d'expansion économique synchronisée. Il convient de garder à l'esprit que ces dernières années, seul l'Occident contribuait à la croissance économique mondiale, car différents pays émergents majeurs étaient confrontés à un net ralentissement de la croissance (comme la Chine) ou à une profonde récession (comme le Brésil). Soulignons également qu'en 2015 et au premier semestre 2016, la courbe des pays émergents (Emerging) se trouvait sous le seuil critique des 50 points, expliquant la mauvaise santé économique de ces pays.

Confiance des producteurs dans les pays occidentaux (Developed) et dans les pays émergents (Emerging)

Confiance des producteurs dans les pays occidentaux et dans les pays emergents

Source : IHS Markit

Ce redressement économique a un effet secondaire : une augmentation des prix des matières premières, consolidée par la vigueur du dollar dans les pays importateurs de matières premières. Le graphique suivant illustre l'évolution des prix des intrants pour les entreprises industrielles. On constate une explosion de ces prix, rendant également le processus de production nettement plus onéreux. Personne ne sera dès lors étonné de voir les entreprises industrielles répercuter ces prix plus élevés sur leurs clients. Autant d'éléments qui pourraient augmenter l'inflation dans les trimestres à venir. Il s'agit d'une évolution que nous devrons suivre de près, car elle peut être source d'un resserrement de la politique monétaire des banques centrales. Après des années de politique monétaire très laxiste, nous nous attendons à ce que les banques centrales soient désormais moins indulgentes !

Évolution des prix des intrants dans le secteur industriel

evolution des prix des intrants dans le secteur industriel

Bron : IHS Markit

En conclusion, après quelques années difficiles, l'économie mondiale est clairement en train de se redresser. La confiance des producteurs mondiaux est en nette hausse, tant dans les pays occidentaux que dans les pays émergents. Le revers de la médaille ? Une pression sur les prix et une hausse de l'inflation sont à envisager.

Pour les investisseurs, le message est clair : dans la composition d'un portefeuille diversifié, il faut augmenter la pondération des actifs plus risqués comme les actions et les matières premières. Les obligations peuvent être sous-pondérées. Dans l'univers obligataire, les obligations liées à l'inflation constituent une possibilité de diversification intéressante.

Le présent article ne constitue ni un conseil d'investissement ou une recommandation, ni une analyse financière. Les informations contenues dans ce document ne doivent pas être interprétées comme ayant une valeur contractuelle d'aucune sorte. L'objectif de ce document est exclusivement informatif. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans ce document ni de son utilisation par des tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, lisez attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers disponible dans le Document Center.

Découvrez d'autres articles par mots-clés

A la recherche d'idées d'investissement ou de promotions ?
Inscrivez-vous à  notre newsletter mensuelle.

Voir un exemple