En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.

Investisseur, ne payez jamais trop cher pour votre action préférée !

Cet article a été publié:

11/10/2021

Avant d’investir, faites vos devoirs : une phrase toute faite qui rappelle l’importance de bien examiner le bilan et le compte de résultats d’une entreprise cotée en bourse avant de prendre une décision d’investissement.

Nevertheless, investors are often disappointed by the price growth of the shares they select. Is this the result of paying too high a price? What is the impact of a share's valuation on its future price growth?

Nous avons récemment lu une étude intéressante dans laquelle l’auteur a réalisé une belle analyse de l’aspect émotionnel des investissements.

À l’heure actuelle, nous entendons souvent dire qu’il vaut mieux investir en actions, car le livret d’épargne ne rapporte plus rien. C’est le principe « TINA » (There Is No Alternative) : il n’y a pas d’alternative aux actions, n’est-ce pas ? Bien entendu, il est vrai que les actions ont en moyenne rapporté plus que l’épargne. Mais en tant qu’investisseur, mieux vaut rester sélectif, car l’action en vogue du moment pourrait s’avérer un pétard mouillé.

Par le passé, les investisseurs ont plus d’une fois été dupes en masse de l’effet de mode. Quelques exemples ?

Il y a une dizaine d’années, les investisseurs étaient fous des actions des entreprises chinoises liées à Internet. Baidu, le pendant chinois de Google, était la coqueluche des marchés. La forte demande des investisseurs a entraîné une hausse importante de la valorisation de Baidu, tandis que l’action Google délaissée a perdu de la valeur.

Les valorisations de l’époque :


  • Baidu : cours/chiffre d’affaires = 42.
  • Google : cours/chiffre d’affaires = 6.

Graphique 1 : croissance du chiffre d’affaires de Baidu et de Google



Source : Compound

Environ 10 ans plus tard, Baidu a en effet enregistré une forte croissance, comme en témoigne l’augmentation du chiffre d’affaires sur le graphique 1. En revanche, ses performances boursières ont laissé à désirer, comme l’illustre le graphique 2. Le cours de l’action Google, vendue bon marché, a explosé – tandis que les investisseurs de Baidu ont même subi de légères pertes. Conclusion : la valorisation ou le prix d’achat a un impact écrasant sur le rendement futur des actions. Les courbes parlent d’elles-mêmes…


Graphique 2 : évolution du cours de Baidu et de Google



Source : Compound

Notre deuxième exemple renvoie à l’introduction en bourse du géant chinois du commerce en ligne Alibaba. L’entreprise fondée par Jack Ma est entrée en bourse en septembre 2014 et à nouveau, les investisseurs se sont rués dessus, convaincus du potentiel du marché asiatique pour les achats en ligne. Ils étaient disposés à payer cher pour avoir une part du gâteau. À l’époque, l’entreprise de Jeff Bezos n’était pas sous les feux des projecteurs, ce qui s’est traduit (se traduit) par une valorisation bon marché.

Les valorisations en 2014 :


  • Alibaba : cours/chiffre d’affaires = 24.
  • Amazon : cours/chiffre d’affaires = 1,8.

Graphique 3 : croissance du chiffre d’affaires d’Alibaba et d’Amazon



Source : Compound

Vous avez deviné l’issue : Alibaba a bien répondu aux attentes en matière de croissance du chiffre d’affaires, mais cela n’a eu aucun impact sur son cours. Nous constatons que l’action Alibaba, achetée très cher, a réalisé un rendement (bénéfice de cours + dividendes) d’environ 100 % dans les années qui ont suivi, mais qu’Amazon, achetée bon marché, a fait 10x mieux (+ 1 000 %). Un bon conseil : en tant qu’investisseur, ne vous laissez pas tenter par des actions hors de prix !


Graphique 4 : évolution du cours d’Alibaba et d’Amazon



Source : Compound

Pour conclure

N’agissez jamais sous l’emprise de l’émotion quand vous envisagez d’acheter votre action préférée. Résistez à la tentation de payer des valorisations extrêmes ! Tenez toujours compte de ratios de valorisation connus comme le cours/bénéfice, le cours/valeur comptable ou le cours/chiffre d’affaires. Si ces ratios dépassent de loin les moyennes du marché ou du secteur, mieux vaut faire preuve de prudence. Les actions payées trop cher sont souvent des miroirs aux alouettes. Dernier constat : aujourd’hui, tout le monde s’arrache les valeurs technologiques américaines au prix fort, tandis que les valeurs chinoises susmentionnées ont été durement pénalisées. Selon vous, dans les 5 à 10 prochaines années, lesquelles surperformeront ?


Geert Van Herck
Chief Strategist KEYPRIVATE




Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, veuillez-vous bien informer et lire attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section Formulaires et documents sur keytradebank.be.

 



Découvrez d'autres articles par mots-clés