En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.

Les études et l'argent : un manuel pour étudiants (et leurs parents)

Cet article a été publié:

31/08/2020

13 792 euros. Il s'agit du coût moyen d'un étudiant qui part vivre en kot pendant une année académique. Ce montant comprend tous les frais liés aux études et à la vie estudiantine en général. Les droits d'inscription et les livres d'une part. Mais aussi le logement, les vêtements, l'électricité-l'eau-le gaz, les sorties culturelles et moins culturelles, etc. Telle est l'estimation du Centre d'Avis et de Recherche Budgétaire (CEBUD) de l'école supérieure Thomas More.

Les étudiants qui font la navette coûtent nettement moins cher que les étudiants vivant en kot. Ceux qui logent chez papa-maman coûtent en moyennent 9 189 euros par année académique. Le fait que les étudiants vivant en kot coûtent plus cher est principalement dû aux frais supplémentaires pour le logement et la nourriture.

Que faire, en tant qu'étudiant et/ou parent, pour garder la tête froide ? Quelques astuces :


1. Vérifiez si vous avez droit à des allocations


En tant qu'étudiant, vous pouvez bénéficier d'une allocation d'études. Son montant dépend notamment de la situation familiale et des revenus du ménage. Le montant n'est certes pas suffisant pour couvrir tous les frais d'une année complète, mais il peut tout de même atteindre quelques milliers d'euros. Cela vaut donc la peine de vérifier si vous entrez en ligne de compte.

Dans certaines situations, vous pouvez aussi bénéficier d'autres types d'allocations. Chaque école supérieure et chaque université disposent d'un service aux étudiants, en abrégé Stuvo. Les collaborateurs de ce service vous conseillent en fonction de votre situation personnelle et attirent votre attention sur tous les avantages dont vous pouvez bénéficier. Comme une réduction des frais d'inscription ou une allocation de kot.


2. Établissez un budget


Un budget permet d'avoir une vue d'ensemble sur les dépenses et de mieux identifier les éventuels points sensibles. Établir et tenir à jour un tel budget ne doit pas être assimilé à une corvée. Un simple tableur suffit. Vous y dressez un aperçu des revenus (fixes et variables) et des principales dépenses (fixes et variables). Vous consultez ce relevé toutes les semaines ou deux fois par mois et vous rectifiez le tir si nécessaire. Vous trouverez également en ligne toutes sortes de modèles et d'outils pour vous y aider, comme ceux de Wikifin.

Vous reste-t-il régulièrement de l'argent ? Dans ce cas, vous pouvez compléter votre réserve d'épargne. Celle-ci est-elle complète (= suffisante pour couvrir 3 à 6 mois) ? Si vous êtes à la recherche d'un rendement potentiel supérieur, investir périodiquement constitue une alternative.


3. Passez des accords clairs


Les parents et les pouvoirs publics (et l'étudiant lui-même) contribuent ensemble au financement des études. Les parents ne doivent pas verser un montant légal défini. Jusqu'à la fin des études pourtant, ils sont financièrement responsables de l'hébergement, de l'entretien et de la formation de leurs enfants. Seul le devoir de surveillance et d'éducation (et la responsabilité y afférente) prend fin à la majorité.

En tant qu'étudiant, vous pouvez toujours brandir des textes de loi (article 203 du Code civil) pour les amateurs) pour revendiquer vos droits, mais mieux vaut vous réunir autour d'une table. Discutez avec vos parents du montant qu'ils peuvent et acceptent de verser.


  • Qui paie quoi ?
  • Comptez-vous travailler aussi ?
  • Quelles sont les dépenses à justifier ?
  • Que se passe-t-il si le budget est épuisé ?
  • ...


4. Utilisez votre carte d'étudiant


Une carte d'étudiant donne souvent droit à des avantages intéressants. Que ce soit à la salle de fitness, au musée, chez le coiffeur ou à la sandwicherie, une telle carte permet d'obtenir des réductions. N'hésitez donc pas à l'utiliser car il faudra peut-être attendre votre pension pour bénéficier à nouveau d'avantages.


5. Mettez de l'ordre dans votre paperasse


En tant qu'étudiant, vos formalités administratives financières vont augmenter. Mieux vaut donc ne pas jeter vos papiers trop vite. Nele Colle, coach en nettoyage, explique comment vous pouvez vous organiser intelligemment.


6. Partager au lieu de posséder


Si vous vivez en kot, vous pouvez partager certains services avec les nouveaux membres de votre famille, comme les services de streaming et Internet. Ou pourquoi pas : cuisiner ensemble.

Dans la même catégorie : allez dans un magasin de seconde main pour les meubles et autres objets, achetez des livres et du matériel d'étude d'occasion, privilégiez l'eau du robinet et les marques de distributeur à l'eau en bouteille et aux grandes marques... Et pourquoi pas : adoptez votre plante d'intérieur dans un refuge pour plantes.


7. Ce qu'on apprend au berceau...


La manière dont les étudiants gèrent leurs finances dépend surtout de ce qu'ils ont appris à la maison à ce sujet. Dès le plus jeune âge, les enfants reproduisent le comportement de leurs parents. Même plus tard, ils continuent à s'en inspirer.

Avez-vous des enfants (aux études) ? Parlez-leur d'argent, impliquez-les dans des achats importants et donnez-leur de l'argent de poche si vous en avez la possibilité. Dans ce cadre, il est important de fixer des accords clairs et aussi de leur permettre de se tromper. Il vaut mieux que vos enfants fassent des bêtises avec des petites sommes dès leur plus jeune âge que plus tard avec de gros montants.




Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, veuillez-vous bien informer et lire attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section Formulaires et documents sur keytradebank.be.

 

 

Découvrez d'autres articles par mots-clés