En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.

Un peu plus ridé chaque seconde ? Pensez dès maintenant à votre pension

Cet article a été publié:

04/06/2020

Le Belge moyen cesse de travailler vers l’âge de 61 ans. Et notre espérance de vie augmente. La population active diminue, il y a donc moins de mains pour remplir la caisse de retraite. Ce sont des raisons suffisantes pour commencer à penser à votre pension dès aujourd’hui. Peut-être pas encore aux loisirs et aux voyages que vous souhaitez entreprendre… mais surtout sur la façon dont vous allez financer votre pension.

Sauf si vous avez effectué une carrière complète en tant que haut fonctionnaire, votre pension légale sera considérablement inférieure à vote dernier salaire. Selon les calculs de l’OCDE, la pension légale moyenne en Belgique correspond à deux tiers du dernier salaire. C’est pourquoi il vaut mieux prendre des précautions dès maintenant, afin de pouvoir conserver son niveau de vie plus tard.

8 astuces financières pour profiter de votre pension

  1. Commencer avec l’épargne-pension


    L’épargne-pension peut être contractée dès que vous êtes majeur et que vous avez un travail ou un revenu imposable. Dans la plupart des cas, vous déposez chaque année un montant dans un fonds d’épargne-pension. Un tel fonds est géré par une équipe professionnelle qui investit l’argent en actions, obligations, etc. Si vous êtes retraité, vous recevrez l’argent et l’éventuelle plus-value.

    Vous ne devez pas ajouter de l’argent dans votre épargne-pension chaque année, mais c’est recommandé. Le bon côté est que le gouvernement vous offre une belle réduction d’impôt. Chaque année, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 25 ou 30% sur le montant que vous économisez (si vous remplissez toutes les conditions). Pour l’année de revenus 2020, voici les avantages :


    • Soit vous déposez jusqu’à 990 euros : cela se traduit par une réduction d’impôt de 30% (avantage fiscal de 297 euros)
    • Soit vous déposez jusqu’à 1270 euros : bon pour une réduction d’impôt de 25% (avantage fiscal de 317,5 euros)

  2. Choisir un employeur avec une assurance groupe


    Si vous êtes employé, il peut être judicieux de choisir un employeur offrant une assurance collective. Dans ce cas, votre employeur dépose un montant mensuel, par exemple, dans un fonds d'épargne-pension. Dans la plupart des cas, votre employeur déduit également une partie de votre propre salaire pour le déposer dans ce fonds. De cette façon, vous construisez une réserve ensemble. Heureusement, en Belgique, vous avez droit à un rendement minimum légal. Ces dernières années, il est d'environ 1,75%.

    Votre employeur n'offre pas d'assurance collective ? Pas de problème : depuis 2018, vous pouvez opter pour une pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS). Cette formule est destinée à ceux qui n'ont pas ou peu de pension complémentaire. Vous devez cependant tout financer vous-même. Votre employeur déduira les montants de votre salaire net et les transférera dans votre régime d'épargne-pension. Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt supplémentaire de 30% sur vos dépôts, en plus de votre épargne-pension.

    En tant que fonctionnaire contractuel, il est également possible que votre employeur constitue pour vous une pension complémentaire. Cette option a été récemment lancée.


  3. Indépendant ? Choisisser un PLCI


    La pension légale d'un travailleur indépendant est en moyenne bien inférieure à celle d'un employé (et certainement inférieure à celle d'un fonctionnaire moyen). Vous travaillez en tant que travailleur indépendant ? Vous feriez bien de prévoir les choses. Les indépendants ne peuvent pas bénéficier d'une assurance collective, mais il existe des solutions sur mesure comme un PLCI, une pension libre complémentaire pour indépendants. Cela présente de nombreux avantages :


    • Les cotisations sont déductibles à 100% à titre de dépenses professionnelles.
    • Votre revenu net diminue, vous devez donc moins de charges sociales.
    • Comme pour l'assurance collective, vous bénéficiez d'un rendement minimum garanti.

  4. Vous changez de statut ? Pensez aussi à votre pension


    Un épicier diplômé en soins infirmiers ? Ou un cheminement de carrière avec 19 emplois différents ? Aujourd'hui, ce ne sont pas des exceptions. Nous devenons de plus en plus mobiles dans notre travail. Et le ping-pong est également plus facile entre les différentes lois.

    Cependant, avant de changer de statut, il vaut mieux vérifier les conséquences sur votre pension. En tant que fonctionnaire, vous bénéficiez généralement d'une pension légale plus élevée qu'en tant qu'employé. Les travailleurs indépendants ont généralement la pension légale la plus basse. Même si votre salaire peut devenir plus attractif en changeant votre statut, il est préférable de calculer d'abord l'image globale.


  5. Livret d'épargne


    Les intérêts sur les comptes d'épargne sont historiquement bas depuis des années. Et cela ne changera guère dans les années à venir. En même temps, l'inflation est plus élevée que les intérêts de votre compte d'épargne. Votre compte d'épargne rapporte un tout petit peu d'intérêt, tandis que les prix des biens et services augmentent beaucoup plus rapidement. En d'autres termes: pour le même prix, votre panier sera plus vide.

    Si votre profil le permet, vous pouvez investir votre argent dont vous n'avez pas besoin à court ou moyen terme. Cela implique des risques, mais le rendement est potentiellement plus élevé que pour l'épargne, même si vous incluez tous les creux sur le marché boursier. Il est important que vous gardiez un objectif à long terme (minimum 7 ans) afin que vos investissements aient le temps de reprendre en cas d'orage en bourse. Investir chez Keytrade Bank est possible à partir de seulement 25 € par an.


  6. Acheter un bien au lieu de louer


    L'achat d'une maison ou d'un appartement est généralement une bonne idée: vous ne payez pas de loyer à un propriétaire, mais vous l'investissez dans votre propriété personnelle. En Belgique, les prix de l'immobilier sont également à la hausse depuis des décennies, de sorte que votre valeur immobilière pourrait augmenter à l'avenir. De plus, les taux d'intérêt sur les prêts hypothécaires sont toujours à des prix attractifs. Si vous contractez un prêt, il est préférable de s'assurer qu'il est remboursé sur votre pension.

    Un bien en vue ? Faites une simulation de votre crédit.


  7. Ne pas prendre votre retraite (trop) tôt


    Bien que l'âge légal de la retraite soit aujourd'hui de 65 ans, les hommes belges cessent en moyenne de travailler à 61,8 ans et les femmes à 60,5 ans (source: OCDE). Si vous cessez de travailler plus tôt, vous serez désavantagé de diverses manières. Votre pension légale sera inférieure. Mais il y a aussi des inconvénients pour votre assurance collective. Si vous prenez une retraite anticipée en tant qu'employé, vous accumulez moins de rentes avec votre assurance collective. Si vous travaillez jusqu'à l'âge légal de votre retraite, vous payez 10% d'impôt sur le montant payé par votre assurance collective. Si vous arrêtez de travailler plus tôt, vous payez une taxe de 16,5%.


  8. Travailler à temps plein ou opter pour l’égalité


    Un emploi à temps partiel rapportera toujours moins de pension qu'un emploi à temps plein. Même si en tant qu'employé à temps partiel vous gagnez autant qu'un collègue qui travaille à temps plein. Si vous souhaitez travailler à temps partiel (pendant un certain temps), le crédit-temps ou le congé thématique (congé parental, congé palliatif, etc.) peut être une alternative intéressante. La période pendant laquelle vous n'avez pas travaillé peut alors être assimilée et donc compter dans le calcul de votre pension.

    La situation est différente pour les fonctionnaires. En règle générale, il est beaucoup plus facile d'accumuler des droits à pension en vertu de cette charte. Pour les travailleurs indépendants, le travail à temps plein ou à temps partiel n'est pas pertinent pour l'accumulation de la pension. En effet, le revenu professionnel net imposable et la composition du nombre de familles dans le calcul de la pension.


Veuillez noter: prenez ces décisions avec soin et informez-vous bien avant de changer. Des conditions et exceptions peuvent s'appliquer.




Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d'investir dans des instruments financiers, veuillez-vous bien informer et lire attentivement le document Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section Formulaires et documents sur keytradebank.be.

 

Découvrez d'autres articles par mots-clés