« En bourse, on va encore plus séparer le bon grain de l’ivraie »

logo

Keytrade Bank

keytradebank.be

Conflits économiques, pandémie, enchevêtrement des chaînes d’approvisionnement, guerre dans le jardin de l’Europe, inflation colossale, craintes de récession... les difficultés semblent s’accumuler ces dernières années. Cette fois, c’est différent, c’est ce qu'on entend souvent en période de crise. Le cocktail actuel de crises est-il vraiment différent ?

« Ces dernières décennies, l'économie mondiale a fait des progrès considérables », explique Colin Graham, Head of Multi Asset Strategies chez Robeco. « La fin de la Guerre froide a débloqué énormément de fonds qui n’ont plus été injectés dans la défense et la surveillance des frontières mais dans la société et l’économie. En même temps, la mondialisation de ces 25 dernières années a fait sortir plus d’un milliard de personnes de l’extrême pauvreté. Au cours de cette période, la croissance économique a également été stimulée par la faiblesse des coûts des intrants, la main-d'œuvre bon marché et l’énergie. Enfin, au fil des ans, les banques centrales ont mis en place des mesures visant à prévenir les graves récessions », résume-t-il. « Nous ne devons toutefois pas nous laisser entraîner et penser que le monde a complètement changé en raison des événements de ces dernières années. Il y a plus de risques, c’est vrai. Pourtant, nous avons besoin de plus de temps et de preuves pour être en mesure de démontrer que nous sommes dans une nouvelle ère ou dans une ère différente. »

Qu’avez-vous fait de votre argent/vos placements en 2022 ? Comment vous positionnez-vous pour 2023 et pour les années à venir ?

« En ce moment, je suis prudent sur les actifs risqués. Prudent car le spectre d’une récession mondiale dominera en 2023. Prudent aussi car, pour l’instant, les marchés d’actions ne tiennent guère compte d’un ralentissement de la croissance des bénéfices des entreprises », poursuit Colin Graham. « Avec des valorisations qui, au mieux, sont chères par rapport à leur valeur effective, je me tourne actuellement surtout vers les entreprises susceptibles de présenter une croissance de bénéfices durable et vers celles qui gèrent leur capital avec rigueur. Les actions de valeur et de qualité peuvent servir de tampon pour compenser un recul plus important des actions à l’avenir. »

« Outre les craintes de récession, d’autres thèmes vont encore requérir l’attention pour 2023 : la vigueur du dollar américain, l’inflation et le taux directeur. La vigilance reste de toute façon de mise car les banques centrales répètent que les taux d’intérêt resteront élevés pendant longtemps. »

Les investisseurs sont confrontés à de nombreux risques, est-il judicieux d’investir ?

« À court terme, la meilleure stratégie consisterait peut-être à rester sur la touche. Toutefois, dans un climat d’inflation élevée, votre pouvoir d’achat est érodé si vous ne gardez que des liquidités. Mettre votre argent au service d’investisseurs professionnels qui peuvent se targuer d’un excellent track record constitue une solution alternative. »

Comment voyez-vous évoluer l’inflation ?

« Tant en 2021 qu’en 2022, les prévisions d’inflation semblaient évoluer dans des directions différentes. Jusqu’à présent, les entreprises pouvaient augmenter leurs prix et leurs marges mais les effets de spirale peuvent être dangereux », estime Colin Graham. « Ainsi, les hausses de salaires – provoquées par l’inflation – peuvent exercer une pression plus forte sur les marges des entreprises, ce qui entraînera une nouvelle hausse des prix. »

Europe, États-Unis ou marchés émergents : quelle région préférez-vous ?

« Les ratios cours/bénéfices des actions européennes sont actuellement très faibles par rapport aux actions américaines. Les actions asiatiques affichent également des cours attrayants. Une réouverture (éventuelle) de la Chine donnera un sérieux coup de pouce à l’activité économique en Asie mais pourrait également accentuer les pressions inflationnistes dans un monde où les matières premières sont encore rares. Le dollar américain joue également un rôle important à cet égard. Un affaiblissement de l’USD offre un potentiel haussier aux actions et obligations des pays émergents. »

Un dernier conseil ?

« Pendant des années, TINA, à savoir There Is No Alternative, a été l’adage des investisseurs. Cela signifiait que nous avions intérêt à éviter d'investir dans d’autres classes d’actifs que les actions. Entre-temps, TINA a fait place à TARA, There Are Reasonable Alternatives. Les solutions d’hier, basées principalement sur les actions, ne sont plus les seules. »

« Enfin, la fin de "l’argent gratuit" (taux d’intérêt nul) peut entraîner une vitesse d'évolution différente pour les cours des actions. Ces dernières années, la politique monétaire accommodante a permis aux actions de grimper plus ou moins au même rythme. À présent que la politique monétaire se durcit, on séparera davantage le bon grain de l’ivraie. C’est pourquoi la gestion active et sélective est sans doute encore plus importante. »

Le contenu de cet article a été rédigé par Robeco le 21 décembre 2022. Les points de vue avancés dans cet article (et notamment les citations entre guillemets) sont ceux de l’auteur et non ceux de Keytrade Bank. La présente communication ne constitue ni un conseil d’investissement ou une recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives. Les prévisions sont basées sur des hypothèses, des estimations, des opinions et des modèles ou analyses hypothétiques qui peuvent s’avérer inexacts. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez bien vous informer. Lisez attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers » que vous trouverez dans le Document Center sur keytradebank.be.

Cette communication ne contient ni un conseil d’investissement ou recommandation, ni une analyse financière. Aucune des informations contenues dans cette communication ne doit être interprétée comme ayant une valeur contractuelle d’aucune sorte. Cette communication n’est produite qu’à des fins indicatives et ne constitue en aucun cas une commercialisation de produits financiers. Keytrade Bank ne pourra être tenue responsable des décisions prises sur la base des informations contenues dans cette communication, ou de son utilisation par un tiers. Avant d’investir dans des instruments financiers, veuillez vous informer en bonne et due forme et lire attentivement le document « Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers que vous trouverez dans la section « formulaires et documents » sur keytradebank.be.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

En acceptant notre utilisation des cookies, vous nous permettez de vous assurer une meilleure expérience de notre site, à la fois plus rapide, plus personnalisée et plus sécurisée. Vous pouvez modifier à tout moment ces paramètres dans votre navigateur.